• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Etude de la cinétique d’accumulation de contaminants chimiques et de l’expression de biomarqueurs moléculaires de stress écotoxique chez l’enchytréide (Enchytraeus albidus)
Référence
1573047467
Date limite pour postuler
20/11/2019
Date de publication
06/11/2019

Caractéristiques

Précision sur la nature du contrat
Stage
Durée du contrat
6 mois
Date de début de contrat
27/01/2020

Rémunération
~555€/mois
Domaine professionnel
Expérimentation et production animales

Affectation

Nom de l'unité d'affectation
UMR1402 ECOSYS Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes
Adresse de l'unité d'affectation
INRA Grignon 78850 THIVERVAL-GRIGNON
Site web de l'unité d'affectation
http://www6.versailles-grignon.inra.fr/e
Région de l'unite d'affectation
Ile-de-France

Descriptif

Environnement de travail

Vous serez accueilli(e) au sein du pôle Ecotoxicologie de l’Unité Mixte de Recherche EcoSys, localisé à Versailles. Le(la) post-doctorant(e) travaillera sous la responsabilité des scientifiques en charge du projet dans lequel s’intègreront ses activités.

Le pôle Ecotoxicologie a pour objectifs généraux de caractériser l’exposition aux contaminants par l’étude de la dynamique des interactions entre micropolluants et organismes dans les sols à différentes échelles biologiques. Sont concernés les effets à long terme des faibles doses et des mélanges de contaminants sur les organismes du sol, dans le cadre du développement et de la validation d’indicateurs de santé et de fonctionnement des sols (biomarqueurs, bioindicateurs). La finalité est de développer la contribution de l’écotoxicologie à l’évaluation multicritère des sols et des services qu’ils rendent.

  

Dans le cadre d’un projet européen (LIFE-ADSORB), l’unité Ecosys est en charge de l’étude d’impact d’un dispositif de filtration sur la biodiversité présente dans le site d’implantation. Ainsi, l’un des objectifs est d’étudier la réponse d’un organisme modèle en écotoxicologie terrestre, l’enchytréide, soumis à un stress chimique en caractérisant l’exposition de cet organisme à des micropolluants, et les effets engendrés aux échelles infra-cellulaire et individuelle.

Dans ce contexte, le(a) stagiaire recruté(e) aura pour mission d’étudier la cinétique de bioaccumulation des contaminants et celle de la réponse de biomarqueurs moléculaires chez une espèce modèleEnchytraeus albidus. Il (elle) mesurera au cours d’une exposition à des sols contaminés des biomarqueurs moléculaires ainsi que la biodisponibilité des micropolluants, ces 2 types de paramètres pourront être croisés aux réponses individuelles (survie, reproduction) afin de mieux comprendre la sensibilité des enchytréides aux stress chimiques et de regarder la pertinence des outils moléculaires pour le diagnostic des risques écotoxiques liés aux micropolluants des sols.

  

Missions du stagiaire :

Le travail attendu dans ce stage se décompose en plusieurs missions :

-          Après une étude bibliographique du modèle biologique et de son utilisation en écotoxicologie terrestre, le(la) stagiaire participera à l’élaboration du protocole expérimental visant à étudier la cinétique d’accumulation de micropolluants et celle de la réponse des biomarqueurs moléculaires

-          Il(elle) sera en charge de la mise en place et du suivi d’expérimentation sur les enchytréides en essais de laboratoire, et des mesures des marqueurs moléculaires visant à vérifier la sensibilité des outils développés

-          A l’issue de la phase expérimentale, il (elle) réalisera les analyses des données produites notamment par traitement statistique des résultats obtenus et leur interprétation. 

Enfin, le (la) stagiaire sera amené(e) à communiquer sur ses travaux dans le cadre de réunions au sein du laboratoire, et à valoriser ses résultats dans le cadre d’un colloque

Formations et compétences attendues

- Niveau Master 2 en écotoxicologie, biologie moléculaire, ou toxicologie de l’environnement ; goût pour les sciences environnementales ; une bonne maîtrise de l’anglais est requise, et des compétences en statistiques seraient un plus

- Grande rigueur, soin et capacités d’organisation seront attendus.

- Le travail expérimental réalisé dans le cadre de ce stage se fera en lien étroit avec le personnel de la plateforme BiochemEnv et, d’une manière générale, en collaboration avec les membres du laboratoire. Aussi le candidat devra présenter de bonnes prédispositions pour le travail en équipe.  

Contact

Nom
Faburé Juliette / Lamy Isabelle
Telephone
01 44 08 16 89
Email
juliette.fabure@agroparistech.fr ; isabelle.lamy@inra.fr