Découvrir nos métiers

  • Jean-François SOUSSANA, Vice-Président en charge de la politique internationale de l'Inra.. © Inra, MAITRE Christophe
    Partisan de la science ouverte à l’international

    Coordonner le volet international de la stratégie de recherche de l’Inra : c’est la mission sur laquelle Jean-François Soussana déploie toute son envergure. Pour cet expert reconnu de l’écologie des prairies et des cycles du carbone et de l'azote, en lien avec le changement climatique, le défi est de taille, et à la hauteur de son parcours d’exception.

  • Fabrice MARTY, directeur général délégué à l'appui à la recherche à l' Inra.. © Inra, MAITRE Christophe
    Si loin, si proche

    Nouveau directeur général délégué, à 48 ans, Fabrice Marty est un fidèle de l’Inra depuis plus de 20 ans, entré par la recherche avec une thèse d’économie sur les terroirs. Conseiller de la présidence en 2001, DRH depuis 2012, il a construit sa personnalité professionnelle au gré d’expériences variées et structurantes dans et en dehors de l’Institut.

  • Nicolas Cèbe, responsable technique du dispositif expérimental de l’unité Comportement et écologie de la faune sauvage (CEFS) de Gardouch (Haute Garonne) pour l’étude du chevreuil en conditions contrôlées. Site d’élevage qui permet de mener des expériences sur le système « chevreuil-environnement ». Apprivoisés dès le plus jeune âge, les animaux disposent d’enclos conçus pour minimiser leur stress. Certains faons sont élevés au biberon.
Suivi des populations d’oiseaux (Suivi des populations de tiques) afin de mesurer les interactions chevreuil-environnement.. © Inra, MAITRE Christophe
    L’oiseau rare

    Nicolas Cèbe est responsable technique de l'élevage expérimental de Gardouch, centre Inra Occitanie-Toulouse.

  • Aude Alaphilippe, ingénieure de recherche à l’unité expérimentale de l’Inra de Gotheron. © Inra
    Les fruits de sa passion

    Dans ses vergers, Aude Alaphilippe, ingénieure de recherche innove, de la production intégrée des cultures, pour produire mieux en ménageant l’environnement, à l’évaluation de leur durabilité. À l’unité expérimentale de l’Inra de Gotheron, elle extrait les résultats de la recherche, les mixe aux besoins des professionnels, afin de récolter les fruits de pratiques arboricoles performantes.

  • Julie Jimenez est chargée de recherche Inra au Laboratoire de biotechnologies de l’environnement (LBE) de Narbonne. © Inra
    Entre ses mains, les déchets sont un trésor

    Depuis 2015, Julie Jimenez est chargée de recherche Inra au Laboratoire de biotechnologies de l’environnement (LBE) de Narbonne, un des leaders internationaux des procédés biologiques de traitements des déchets organiques.

Offres à durée déterminée

Actualités