• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Identification, développement et test d’indicateurs de la vulnérabilité au changement climatique de systèmes de culture maïsicoles intégrant des pratiques agroécologiques.
Référence
1562233159
Date limite pour postuler
01/09/2019
Date de publication
04/07/2019

Caractéristiques

Précision sur la nature du contrat
Mission temporaire
Durée du contrat
3 ans
Date de début de contrat
01/11/2019

Affectation

Nom de l'unité d'affectation
UMR1248 AGIR AGroécologie, Innovations, teRritoires
Adresse de l'unité d'affectation
INRA Auzeville 24 chemin de Borde-Rouge - Auzeville CS 52627 31326 CASTANET-TOLOSAN CEDEX
Région de l'unite d'affectation
Occitanie

Descriptif

Environnement de travail

Contexte : 

Nous sommes à la croisée de deux transformations majeures dans le monde agricole : la transition agroécologique et le dérèglement climatique. Pour les systèmes maïsicoles, cette conjonction pose de véritables problèmes. D’un côté l’introduction de pratiques plus agroécologiques (couverts intermédiaires,
substitution de la fertilisation de synthèse par des apports organiques ou des légumineuses, cultures en mélange, diversification des cultures, etc…) commence à être bien référencée. De l’autre côté, les impacts sur le fonctionnement des cultures des futures conditions climatiques sont relativement bien connus. Par contre la conjonction des deux demeure terra incognita.

L’évaluation des performances des systèmes maïsicoles agroécologiques sous contrainte d’un climat futur est au coeur des questionnements de ce travail de thèse : les nouveaux systèmes maisicoles devront en effet être adaptés à une ressource en eau plus limitée, compétitifs sur le plan économique, plus durables sur le plan environnemental et plus justes sur le plan social.
Les concepts de durabilité (économique, social et environnemental) et de vulnérabilité (exposition, sensibilité, capacité d’adaptation) permettent d’aider à l’évaluation multicritère des performances des systèmes de culture et/ou des exploitations agricoles. Certaines composantes sont déjà plus ou moins bien renseignées.

Cependant, l’analyse des capacités d’adaptation des agriculteurs est encore peu documentée et moins étudiée que la sensibilité des systèmes de cultures aux adversités climatiques. Les capacités adaptatives des agriculteurs reposent certes sur les connaissances des processus biophysiques et des caractéristiques socioéconomiques des agriculteurs, mais aussi sur la prise en considération du processus de décision de l’exploitant,
sa perception et ses préférences concernant le changement climatique ou l’adoption de l’innovation.

Le projet de thèse concerne l’identification, le développement et le test d’indicateurs de la vulnérabilité au changement climatique de systèmes agricoles maïsicoles intégrant des pratiques agroécologiques, en prenant mieux en compte la capacité d’adaptation des exploitants et leurs processus de décision, et en intégrant mieux les échelles de la parcelle et de l’exploitation.

Objectifs de la thèse : 

Les objectifs de ce projet de thèse sont :
· de concevoir un jeu d'indicateurs permettant de renouveler l’évaluation multicritère des performances de systèmes de culture agroécologiques en l’adaptant au contexte de changement climatique (hybridation des concepts de durabilité et vulnérabilité, prise en compte de la capacité d’adaptation et les processus de décision des agriculteurs)
· de tester ce jeu d’indicateurs pour évaluer les performances de systèmes de culture basés sur le maïs et intégrant des pratiques agroécologiques dans un contexte de changement climatique (horizon 2050) à l’aide de données issues de dispositifs expérimentaux liés au projet VACCARM, d’enquêtes d’exploitations et de modèles de simulation.

Activités : 
· Recherche et analyse bibliographique
· Conception et réalisation d’ateliers participatifs, d’enquêtes semi directives et/ou entretiens d’élicitation
· Analyse de données et traitements statistiques
· Modélisation conceptuelle de la prise de décision dans l’incertain
· Simulation numérique pour quantifier certains indicateurs

Formations et compétences attendues

Compétences : 

Nous recherchons un doctorant.e justifiant d’un Master ou équivalent, ayant des connaissances et compétences solides en agronomie. De bonnes compétences en analyses de données et statistiques sont attendues (R) ainsi que des qualités relationnelles pour la réalisation d’enquêtes.

Le ou la candidat(e) devra également avoir une motivation ou un intérêt pour l’interdisciplinarité (agronomie, agroécologie, économie comportementale) et le travail d’équipe. Il-elle devra démontrer son autonomie, sa rigueur et sa créativité pour mener à bien ce projet de thèse.
Permis B obligatoire.

Encadrement et conditions matérielles :

Magali Willaume magali.willaume@ensat.fr, maître de conférences ENSAT, UMR AGIR, tél 05 61 28 54 23
Stéphane Couture stephane.couture@inra.fr chargé de Recherche INRA, UR MIAT, tél 05 61 28 57 40
Jacques-Éric Bergez, jacques-eric.bergez@inra.fr, directeur de recherche, tél 05.61.28.50.37
Lieu de thèse: INRA – UMR AGIR à Auzeville (31)

Candidatures (CV incluant les notes de M1 et de M2, lettre de motivation, noms et contacts de deux personnes
référentes) à envoyer à Magali Willaume

Contact

Nom
Magali Willaume / Stéphane Couture / Jacques-Éric Bergez
Telephone
05 61 28 54 23 / 05 61 28 57 40 / 05.61.28.50.37
Email
magali.willaume@ensat.fr ; stephane.couture@inra.fr ; jacques-eric.bergez@inra.fr