• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Stage master : effet des stimulateurs de défenses des plantes sur l’évolution des populations de Venturia inaequalis – conséquences sur la durabilité (h/f)
Référence
1540981811
Date limite pour postuler
31/12/2018
Date de publication
31/10/2018

Caractéristiques

Précision sur la nature du contrat
Stage
Durée du contrat
6 mois
Date de début de contrat
01/03/2019

Rémunération
Selon la règlementation en vigueur pour 2019 (environ 550 €/mois)
Domaine professionnel
Biologie

Affectation

Nom de l'unité d'affectation
UMR1345 IRHS Institut de Recherche en Horticulture et Semences
Adresse de l'unité d'affectation
INRA Site d'Angers Beaucouzé 42 rue Georges Morel BP 60057 49071 BEAUCOUZE CEDEX 01
Région de l'unite d'affectation
Pays de la Loire

Descriptif

Environnement de travail

Contexte  et  problématique : 

La  lutte  contre  la  tavelure  du  pommier,  causée  par  le  champignon  ascomycèteVenturia  inaequalis,  nécessite  jusqu’à  25  traitements  fongicides/an.  Différentes  méthodes  alternatives  ont  été développées (prophylaxie, variétés résistantes), mais s’avèrent parfois insuffisantes. L’utilisation de stimulateurs de défense (SDP) représente également une piste intéressante à explorer. Son efficacité vis-à-vis de la tavelure a été montrée en conditions contrôlées et en verger.   Cependant, nous ne savons pas si l’utilisation répétée de SDP  en  vergers  risque  d’exercer  des  pressions  de  sélection  sur  les  populations  du champignon  à  travers  les métabolites  de  défense  produits  par  la  plante  et  pourrait  conduire  ainsi  à  des  pertes  d’efficacité  au  cours  du temps comme si souvent décrit avec les pesticides ou les variétés résistantes.

 

Objectifs généraux du stage / Résultats attendus :

Les travaux réalisés en conditions contrôlées sur l’efficacité des SDP dans le contrôle de la tavelure du pommier avaient  jusqu’à  présent  été  réalisés  avec  une  seule  souche  de Venturia  inaequalis.    En  2018,  nous  avons commencé à explorer cette efficacité sur plusieurs souches et montré qu’’il existe une variabilité de l’efficacité du SDP en fonction des souches. L’objectif du stage proposé pour 2019 sera d’évaluer l’efficacité d’un SDP vis-à-vis d’une  gamme  de  souches  diversifiées  de V.  inaequalis et  de  comparer  2  groupes  de  souches :  des  souches prélevées dans un verger de pommiers n’ayant jamais reçu de traitement SDP, et des souches prélevées dans un verger ayant reçu des traitements SDP. Nous pourrons alors définir si la variabilité de l’efficacité du SDP est liée :

*  au niveau d’agressivité des souches, selon l’hypothèse que  plus les souches sont agressives, moins elles sont contrôlées par le SDP

*  à  l’origine  des  souches  (parcelle  traitée  par  le  SDP  ou  non),  selon  l’hypothèse  que  le  SDP  sélectionne  des souches moins sensibles aux défenses de la plante induites par le SDP

Nous pourrons alors définir s’il y a un risque que le SDP sélectionne des souches deV. inaequalisqui soient mal contrôlées par le SDP. Le(a) stagiaire étudiera tout d’abord l’efficacité du Bion sur des souches échantillonnées dans un verger de l’INRA en 2018. Cette étude sera ensuite élargie à d’autres vergers (éventuellement d’autres SDP) sur la base de nouveaux échantillonnages à réaliser en 2019 en partenariat avec l’IFPC et le CTIFL

 

Publications de l’équipe d’accueil et/ou relative au sujet (et/ou au projet dans lequel s’insère le stage) :

Marolleau, B., Gaucher M., Heintz C., Degrave A., Warneys R., Orain G., Lemarquand A., Brisset M.N., 2017. When a Plant Resistance Inducer Leaves the Lab for the Field: Integrating ASM into Routine Apple Protection Practices. Frontiers in Plant Science 8.

Projet Tavinnov (Métaprogramme SmaCH, 2018-2021): Effets combinés de la résistance variétale, des stress azotés et mécaniques et des SDP sur la tavelure du pommier -  Evaluation de la durabilité des stratégies alternatives à la lutte chimique

Formations et compétences attendues

ACTIVITES DOMINANTES CONFIEES AU STAGIAIRE :

- Microbiologie : isolements et multiplication de souches deV. inaequalis

- Pathologie : Inoculation de génotypes de pommier (préalablement traités au SDP ou pas) avec différentes souches deV. inaequaliset observation visuelle du développement de la maladie

- Analyse statistique des données

 

PROFIL REQUIS :

- Dernière année de Formation Supérieure BAC + 5

- Connaissances : protection des cultures

- Compétences opérationnelles : rigueur expérimentale, motivation pour les expérimentations sur plantes, aptitude à la rédaction de rapport

- Langues : anglais

- Permis de conduire (le cas échéant) :

AVANTAGES PROPOSES (le cas échéant) :

- logement : néant

- restauration : accès au restaurant de la technopole

- déplacements :

 

CONTACT MAITRE DE STAGE INRA :

(1) Maître de stage INRA (obligatoire)

Nom et fonction du responsable à contacter : Caffier Valérie, Chargée de Recherches

Adresse : IRHS, 42 rue Georges Morel, 49071 Beaucouzé

Tél. : 02.41.22.57.23

Site web (équipe et/ou projet) : https://www6.angers-nantes.inra.fr/irhs/Recherche/Ecologie-evolutive-chez-les- champignons

Mail : valerie.caffier@inra.fr

Contact

Nom
Caffier Valérie
Telephone
02.41.22.57.23
Email
valerie.caffier@inra.fr