• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Joël Doré lauréat du prix Marcel Dassault 2017

Récemment distingué par le prix d’excellence des Lauriers de l’Inra 2017, Joël Doré a reçu le prix Marcel Dassault 2017 pour la recherche sur les maladies mentales. Il est récompensé pour son projet MicrobiAutisme, dédié au lien entre les dysfonctionnements du microbiote intestinal et les troubles du spectre de l’autisme, pour lesquels il n’existe aucun traitement curatif.

Joël Doré, directeur de recherche à l’unité Micalis et directeur scientifique de l’unité MétaGénoPolis au centre Île-de-France – Jouy-en-Josas de l’Inra © NICOLAS Bertrand

Ses travaux sur le microbiote intestinal ont contribué d’une manière exceptionnelle au rayonnement de la recherche agronomique. Directeur de recherche à l’unité Micalis (Microbiologie de l'Alimentation au service de la Santé) et directeur scientifique de l’unité MétaGénoPolis au centre Île-de-France – Jouy-en-Josas de l’Inra, Joël Doré est l’auteur de plus de 180 publications. Ses recherches ont été récompensées par plusieurs prix scientifiques, dont l’International Science Award for Outstanding Excellence in Lactic Acid Bacteria Research with Industrial Relevance du LABIP en 2008, le Prix Scientifique 2014 de la Fondation Simone et Cino del Duca pour ses travaux sur le microbiote et la description du métagénome intestinal, ou encore la médaille d’Excellence Dupont Nutrition et Santé pour ses recherches sur le microbiote intestinal et son rôle dans certaines pathologies chroniques en 2016.

Le projet MicrobiAutisme, une étude observationnelle au service de l’autisme

Partant du constat que des symptômes gastro-intestinaux sont fréquemment observés chez les personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme (TSA), Joël Doré et son équipe vont observer chez 150 patients autistes Asperger et cinquante témoins, l’hyperperméabilité intestinale, l’inflammation, le stress oxydant et la dysbiose du microbiote.
Si, dans un premier temps, ce projet a pour but de documenter les relations entre la perméabilité de la barrière intestinale, l’inflammation et les troubles du spectre de l’autisme, Joël Doré cherchera dans un second temps à démontrer le lien de causalité par essai préclinique de transplantation de microbiote fécal.

« Ce projet nous permettra de disposer d’une base solide pour la planification d’essais cliniques basés sur la restauration de la symbiose hôte-microbiote avec l’espoir d’impacter les symptômes comportementaux dans les troubles du spectre de l’autisme. Nous espérons ainsi à terme réduire les symptômes comportementaux qui affectent le bien-être et la santé des malades. »

> Lire le communiqué de presse

En savoir plus

Les maladies psychiatriques touchent en France une personne sur cinq et représentent un enjeu majeur de santé publique. Depuis 2012, le Groupe Dassault s’engage pour soutenir la recherche sur ces maladies. Doté d’une valeur de 300 000 euros, le Prix, remis par un jury international, est ouvert à l’ensemble des équipes membres de la Fondation FondaMental et voué à soutenir un projet d’innovation.