Si cette lettre d’information ne s’affiche pas correctement, aller à la version en ligne

. © Inra Chercheur à l'Inra
N° 60
  30 janvier 2019  
. © Inra
  "Sauver la planète n'est pas qu'un rêve d'enfant" 

Notre planète change... D'ici 2050, elle sera peuplée par plus de 9 milliards d'êtres humains, habitant majoritairement en ville. Les activités humaines et les modes de vie modernes ont déjà des effets sur les milieux et les équilibres écologiques. La température s'élève, les ressources naturelles se raréfient, la biodiversité est affectée... Comment assurer la sécurité alimentaire mondiale et fournir une alimentation adaptée aux besoins de chacun ? Comment mieux tirer parti des plantes pour notre alimentation, notre énergie et nos autres besoins, avec moins d'impacts sur l'environnement ? Comment mieux protéger nos sols, s'adapter aux changements du climat ? Les santés humaine, animale et environnementale sont liées, comment mieux les assurer ? Comment favoriser l'innovation et sa diffusion auprès des acteurs ? Toutes ces questions mobilisent l'Inra, avec pour enjeu de progresser dans les connaissances et de proposer des solutions qui permettent de les résoudre de concert.

C'est pourquoi nous recrutons cette année des chercheur(e)s en écologie, génétique, biochimie, économie et dans une vingtaine d'autres disciplines. Ils(Elles) viendront renforcer nos équipes déjà engagées sur ces thématiques. Leurs recherches devront s'articuler au projet collectif et aux travaux multidisciplinaires que conduit l'Inra.

Les inscriptions sont ouvertes du 31 janvier au 4 mars.
> Plus d'information, postuler

L'Inra recrute

L'actualité des offres et opportunités d'intégrer les équipes de l'Inra.

En 2019, l'Inra recrute 37 chercheur(e)s
En 2019, l'Inra recrute 37 chercheur(e)s

Rejoindre l’Inra, c’est avoir la liberté d’exprimer son talent au sein d’un collectif inventif, audacieux et ouvert sur le monde. En 2019, l’Inra propose à 37 chargé(e)s de recherche, de toute nationalité, de venir renforcer les équipes en place, sur des postes permanents. Les inscriptions étaient ouvertes du 31 janvier au 4 mars 2019, vous ne pouvez désormais plus vous inscrire.

Politique handicap : recrutement des chercheurs et ingénieurs 2019 © NICOLAS Bertrand, GAVALDA Véronique
L’Inra recrute des chercheur(e)s et ingénieur(e)s en situation de handicap

Chercheur(e)s et des ingénieur(e)s de recherche débutants et confirmés en situation de handicap : les candidatures étaient ouvertes du 15 janvier au 28 février 2019.

Ingénieur(e)s et technicien(ne)s en situation de handicap : 11 postes sont actuellement proposés

clip Campagne RH 2019
Contenu multimédia
À partir du 19 février 2019, l'Inra recrute plus de 125 ingénieur(e)s, cadres, technicien(ne)s et personnels administratifs

Travailler à l’Inra, c’est s’engager aux côtés de 10 000 collaborateurs pour contribuer aux recherches sur l’alimentation, l’agriculture et l’environnement. Du CAP à Bac+8, les recrutements sont ouverts dans des domaines professionnels très variés allant de la recherche à la gestion et au fonctionnement de l’institut et de ses installations. Les profils d'emploi sont répartis dans toutes les régions de France. Les inscriptions étaient ouvertes du 19 février au 21 mars 2019. Vous ne pouvez désormais plus vous inscrire.

Carrières et talents

À travers un panel de plus de 50 disciplines scientifiques et de plus de 70 métiers, l'Inra propose des missions dans des domaines variés pour répondre aux grands enjeux du XXIe siècle : assurer une alimentation saine et de qualité, une agriculture compétitive et durable ainsi qu'un environnement préservé et valorisé.

XIIIe cérémonie des Lauriers de l'Inra - 2018. © Arnaud Veldemann
Dossier - Lauriers 2018

La 13e cérémonie des "Lauriers de l'Inra" s'est déroulée à Paris, dans l'écrin du Théâtre Édouard VII, en présence de Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, et de Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Avec Philippe Mauguin, président directeur général de l'Inra, ils ont ouvert la cérémonie. Ils ont ensuite remis, avec Axel Kahn Président du Comité d’éthique Inra-Cirad-Ifremer, et avec Christine Cherbut et Fabrice Marty, directeurs généraux délégués de l'Inra, un trophée aux six lauréats ainsi qu'à une équipe. Ces lauriers récompensent leur engagement et leurs résultats dans différents domaines de la recherche agronomique.

Sommaire
   1 - Héroïne des toxines
   2 - Avec Isabelle, les résultats poussent comme des champignons
   3 - La mécanique des fleurs
   4 - Abdelhafid Bendahmane, audace et leadership
   5 - La voie de l’éco
   6 - Christophe Gouel, la dynamique des prix
   7 - Damer le prion
   8 - Le prion dans tous ses états
   9 - Dominique Ripoche : un modèle de générosité 
   10 - Dominique Ripoche : insuffler la vie au code informatique
   11 - La vigie des RH
   12 - Jean-Michel Gigleux, l’homme de la situation
   13 - Christine Charlot, l’archi-volontaire
   14 - Cultivons ce qui nous rassemble !
Scott McCairns, chercheur à l’unité mixte de recherche Écologie et santé des écosystèmes, centre Inra Bretagne-Normandie © Marc Collinet, Inra
Explorateur de la qualité de l’environnement

Quand il parle de son parcours au cœur de l’évolution écologique des écosystèmes aquatiques, Scott McCairns, chercheur à l’Inra Bretagne-Normandie, affirme être chanceux et avoir souvent bénéficié d’un « bon timing ». Derrière son enthousiasme communicatif, sa recette du succès est pourtant vite dévoilée : un esprit scientifique ouvert pour toujours élargir son champ de recherche.

A. Regnier, sociologue au sein de l'UR Alimentation et sciences sociales, centre Inra Île-de-France - Versailles-Grignon. © Quentin Crestinu
Faustine Régnier, pour un éclairage sociologique de l’alimentation

Alimentation, perception du corps et normes

Olivier Berteau. © INRA
La traque des enzymes du tube digestif humain

Chargé de recherche à l’Institut Micalis (1) du centre Inra de Jouy-en-Josas, départements Alimentation humaine et Microbiologie et chaîne alimentaire, Olivier Berteau s’intéresse aux bactéries qui peuplent le tube digestif, un champ de recherche émergent mais qui fait déjà l’objet d’une âpre concurrence internationale. Il reçoit en 2013 une bourse du Conseil européen de la recherche pour un projet, à l'interface entre la chimie et la biologie, visant à étudier une famille de nouvelles enzymes catalysant des réactions chimiquement difficiles mais essentielles pour le Vivant.

Caroline Baroukh, jeune chercheuse au LIPM à Toulouse (département SPE).. © Inra
La jeune chercheuse qui étudie l’alimentation d’une bactérie pathogène de plante

Caroline Baroukh est une jeune chercheuse du département SPE recrutée récemment à l’Inra au sein du Laboratoire des Interactions Plantes Microorganismes (LIPM) à Toulouse. Elle travaille sur la modélisation mathématique du comportement alimentaire d’un pathogène de plante, la bactérie du sol Ralstonia solanacearum.


Biodiversité des villes et biodiversité des champs à l’honneur

Remise du prix Dujarric de la Rivière par l'Académie des Sciences à Mathilde Causse

3ème Prix FIEEC pour Frédéric Baret

L’Académie d’agriculture de France récompense douze chercheurs de l’Inra et cinq étudiants en 2018

Geneviève ZABRE lauréate du 1er prix du jury à la finale internationale « Ma thèse en  180 secondes »
Carnet de mission

Afin d'entretenir la dynamique d'excellence scientifique et poursuivre sa mission de formation à la recherche par la recherche, l'Inra encourage les échanges et la mobilité internationale des chercheurs vers ou depuis la France.

. © Inra
Santé des plantes et des animaux, changement climatique, alimentation et santé : l’Inra renforce ses collaborations avec ses partenaires chinois

Philippe Mauguin, PDG de l’Inra s’est rendu à Shanghai et à Pékin, du 25 au 30 septembre 2018, accompagné de Carole Caranta, chef du département « Biologie et amélioration des plantes », Muriel Vayssier, chef du département « Santé animale » et Ségolène Halley des Fontaines, déléguée à l’international. Plusieurs signatures d’accords et de laboratoires internationaux associés ont eu lieu au cours de cette mission, affirmant ainsi les collaborations renforcées de l’Inra et de ses partenaires chinois dans de nombreuses thématiques.


Agenda
Stand Inra au Salon de l'Agriculture 2019
23 fév - 03 mars 2019
Paris (Porte de Versailles)
L’Inra au Salon international de l’agriculture 2019

À l’occasion du 56e Salon de l’agriculture, « La vie secrète des plantes et des animaux » est à l’honneur sur le stand de l’Inra. À travers de nombreuses animations, vous seront présentés les modes de communication et les interactions qui existent entre les plantes, les animaux, et les microorganismes. À l'accueil du stand, des interlocuteurs seront présents pour vous renseigner sur les disciplines de recherche et les différents métiers dans lesquels l'Institut recrute.


04 déc 2018 - 04 août 2019
MICROBIOTE d’après Le charme discret de l’intestin
Cité des sciences et de l’industrie - Paris (19e)
15 fév 2019
Manger le vivant - les microbes, du sol au ventre
Montpellier


Du côté des recherches
Dès 2019, l’utilisation des produits phytosanitaires va être interdite dans les jardins des particuliers. Il devient donc nécessaire de gérer autrement les maladies qui touchent nos espaces verts. Des chercheurs de l’Inra à Angers travaillent notamment sur les rosiers, qui ornent de nombreux jardins en France, pour anticiper leurs maladies (notamment la maladie de la tâche noire) et connaître les bons gestes afin de les préserver. Découvrez notre reportage vidéo.
Contenu multimédia
Zéro phyto : changeons de regard sur nos rosiers

Depuis janvier 2019, l’utilisation des produits phytosanitaires est interdite dans les jardins des particuliers. Il devient donc nécessaire de gérer autrement les maladies qui touchent nos espaces verts. Des chercheurs de l’Inra à Angers travaillent notamment sur les rosiers, qui ornent de nombreux jardins en France, pour anticiper leurs maladies et connaître les bons gestes afin de les préserver. Découvrez notre reportage vidéo.

Science et élus n°2 : Bien-être animal. © Inra
Bien-être des animaux d’élevage

Ce 2e numéro de la série « Science et élus » fait le point sur l’engagement de l’Inra pour concilier sensibilité des animaux, travail de l’éleveur et regard de la société.

Les sciences et recherches participatives à l'Inra
Animation motion design, en partenariat entre Pour la Science et l'Inra
 
Contenu multimédia
Les sciences et recherches participatives à l’Inra

Collecter des données dans la nature pour la recherche, participer au diagnostic et au suivi de maladies, participer à l’élaboration de questions de recherche… Les sciences participatives impliquant les citoyens dans les recherches ont une longue histoire à l’Inra, avec des enjeux très actuels. Nous vous invitons à découvrir l’évolution de ce mouvement au sein de notre institut à travers un film d’animation produit en partenariat avec le magazine Pour la Science et un cahier spécial dans le numéro d’octobre du mensuel.

Actu 3 questions à Matatie startup
3 questions à… Tiphaine Bordier, de Matatie

Œufs, gluten, lait… ce sont les allergènes majeurs que la startup Matatie chasse de ses gâteaux pour les enfants souffrant d’allergies alimentaires. Moelleux individuels à la vanille, au chocolat ou à la framboise, brownies… tous sont fabriqués dans un atelier sans allergènes, et donc sans contamination possible : pas de risque de trouver les fameuses « traces de… ». Rencontre avec Tiphaine Bordier, la dynamique créatrice de Matatie. 

Truffe blanche ou truffe d'Alba (Tuber magnatum).. © © INRA, MURAT-FURMINIEUX Claude
Le génome des truffes révèle le secret de la fabrication de leurs parfums

Un consortium international coordonné par l’Inra, et impliquant notamment le Joint Genome Institute (JGI), le CEA-Génoscope, l’Université de Turin, l’Université de Lorraine et le CNRS, a séquencé et décrypté le génome de plusieurs truffes réputées dont la truffe blanche d’Alba, la truffe de Bourgogne et la truffe du désert. Cette avancée permet de mieux comprendre la symbiose entre arbres et champignons, dont le rôle écologique est considérable, mais surtout les mécanismes impliqués dans la formation des truffes et la fabrication de leurs fameux parfums. Ces travaux sont publiés le 12 novembre 2018 dans la revue Nature Ecology and Evolution.


Contenu multimédia
Ingénieuse biodiversité des sols

Dans un hectare de sol cultivé, un entrelacs de racines abrite 1,5 tonnes de bactéries et 3,5 tonnes de champignons microscopiques. Sans compter les vers de terre, insectes, acariens… et toute une faune qui peut peser de 1 à 5 tonnes ! Cette biodiversité très riche fait la valeur de nos sols, participe à leur fertilité et contribue donc à la qualité de notre alimentation. Élément clé du bon fonctionnement de notre environnement, elle favorise la régulation du climat, le stockage du carbone, la qualité de l’eau… Interviews vidéos.


La signature aromatique et microbiologique des prairies naturelles

Une alimentation riche en fromage dès le plus jeune âge protègerait des allergies

Faire renaître l’appétit et le plaisir de manger en Ehpad

La nutrition du cerveau au cœur du réseau scientifique international Food4BrainHealth

Evaluation de la recherche : l’Inra signe la Déclaration de San Francisco

Feuille de route nationale des infrastructures de recherche : une impulsion vers une intégration internationale

Fusion Inra-Irstea pour un institut de recherche unique au 1er janvier 2020

jobs.inra.fr : Chercheur à l'Inra
Institut national de la recherche agronomique
147 rue de l'Université
75338 Paris Cedex 07
tél. +33(0)1 42 75 90 00
Directrice de la publication : Sandrine Vinzant
Rédactrice en chef www.inra.fr : Nicole Ladet

Se désabonner de la lettre électronique