Patrick Mielle, ingénieur d’étude au Centre des sciences du goût et de l’ ALIMENTATION  à l’Inra de Dijon, conçoit des outils comme la «  BOUCHE ARTIFICIELLE  » permettant d’analyser les interactions entre la  MASTICATION  et la libération des arômes.

Une bouche artificielle qui ne manque pas de saveur 

Quels mécanismes permettent la libération des arômes et des saveurs en bouche ? C’est ce que contribue à élucider Patrick Mielle, ingénieur d’étude au Centre des sciences du goût et de l’alimentation à l’Inra de Dijon, grâce à la conception d’outils, comme la « bouche artificielle ». 

Mis à jour le 22/10/2013

Dans cet épisode d’Inside Inra, Patrick Mielle nous donne un aperçu de l’étendue des recherches menées au Centre des sciences du goût et de l’alimentation à l’Inra de Dijon sur la flaveur, qui désigne les sensations perçues lors de la consommation d’un aliment. On le voit décortiquer les interactions entre mastication et libération des arômes en bouche d’une part, grâce aux données recueillies par la « bouche artificielle », et libération des arômes dans le nez d’autre part, grâce à la participation de sujets humains.