• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Bilan environnemental de l’utilisation des urines humaines comme fertilisant agricole
Référence
1569484758
Date limite pour postuler
01/12/2019
Date de publication
26/09/2019

Caractéristiques

Précision sur la nature du contrat
Stage
Durée du contrat
6 mois
Date de début de contrat
01/02/2020

Rémunération
554 €
Domaine professionnel
Environnements géo-naturels et anthropisés

Affectation

Nom de l'unité d'affectation
UMR1069 SAS Sol Agro et hydrosystème Spatialisation
Adresse de l'unité d'affectation
INRA-Agrocampus Rennes Rte St Brieuc 65 rue de Saint-Brieuc 35042 RENNES CEDEX
Site web de l'unité d'affectation
http://www.rennes.inra.fr/umrsas
Région de l'unite d'affectation
Bretagne

Descriptif

Environnement de travail

Description de l’unité et de l’équipe d’accueil :

Le poste est placé au sein de l’UMR Sol Agro et hydrosystèmes Spatialisation (SAS). L’UMR SAS élabore des systèmes de production agricole durable, contribue à l’aménagement de l’espace rural et à la préservation de la qualité de l’air, de l’eau, du sol et des paysages. Pour cela, l’UMR étudie les interactions entre l’agriculture et le milieu naturel par une approche intégrative et spatialisée des territoires ruraux. Les thématiques principales de l’UMR SAS portent sur les cycles hydrologiques et biogéochimiques (azote, carbone, phosphore) dans les paysages cultivés, ainsi que sur l’évaluation multicritère des systèmes agricoles. Le poste est placé dans le groupe de travail évaluation environnemental des systèmes agricoles.

 

Missions et activités confiées :

Le projet Agrocapi (https://www.leesu.fr/ocapi/les-projets/agrocapi/ ) a pour objectif d’étudier le bilan environnemental et socio-technique de filières de valorisation agricole de fertilisants issus  des urines humaines ainsi que les impacts associés à leur mise en place. L’objectif à terme est de proposer un paradigme alternatif au « tout-à-l’égout » dans la gestion des eaux usées et le recyclage des nutriments présents dans celles-ci (possibilité de courir les besoins en engrais de l’Ile de France avec l’urine de l’agglomération parisienne). Ce projet doit permettre d’accompagner l’émergence des premières filières de valorisation des urines en France en apportant des références et en abordant les différentes thématiques (intérêt agronomique, contaminants, acceptabilité, etc.) liées à leur mise en place. C’est pourquoi il se situe à l’interface entre différentes disciplines (agronomie, sciences de l’environnement, sociologie, etc) et associe des équipes de recherches pluridisciplinaires et complémentaires (Ecole des Ponts, AgroParisTech, INRA…), ainsi que des équipes à l’étranger et des partenaires non scientifiques.

 

Le sujet porte sur la réalisation des analyses environnementales par Analyse du Cycle de Vie sur la filière d’utilisation agronomique de produits issus du traitement d’urine humaine. L’étude se concentrera sur la partie agronomique de l’utilisation des urines en analysant plusieurs scénarios de production de grandes cultures (blé, maïs), recevant différents produits issus d’urine : urine brute, concentrée ou déshydratée avec diverses caractéristiques physico-chimiques. Les scénarios couvriront des volets de logistique (collecte, distribution des produits issus d’urine) et les performances agronomiques observées lors de tests agronomiques réalisés antérieurement au cours du projet. Une réflexion sur les facteurs d’optimisation environnementale du dispositif de gestion des systèmes urine-agriculture sera menée. L’analyse environnementale de la phase de production agricole sera conduite grâce aux outils de la plateforme MEANS (https://www.inra.fr/means ) et sera réalisée au sein de l’UMR SAS de Rennes. Ce travail entre dans le cadre de la thèse de Tristan Martin (http://www.theses.fr/s184738 ), avec qui les travaux seront réalisés en étroite collaboration.

Formations et compétences attendues

Etudiant en fin d’études de Master 2 ou ingénieur en agronomie,

Compétences en analyses environnementales voire ACV sont bienvenues.

Esprit de synthèse et une bonne pratique de l’anglais et du français écrits et parlés. Devra être titulaire du permis de conduire.

Contact

Nom
Joël AUBIN
Telephone
02 23 48 70 42
Email
joel.aubin@inra.fr