• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Augmenter la robustesse du porcelet via la santé de la truie et la qualité des sécrétions lactées
Référence
1562071120
Date limite pour postuler
01/10/2019
Date de publication
02/07/2019

Caractéristiques

Précision sur la nature du contrat
Contrat postdoc
Durée du contrat
24 mois
Date de début de contrat
01/11/2019

Rémunération
entre 2400 et 2600 € brut/mois selon expérience

Affectation

Nom de l'unité d'affectation
UMR1348 PEGASE Physiologie, Environnement et Génétique pour l'Animal et les Systèmes d'Elevage
Adresse de l'unité d'affectation
INRA St Gilles Domaine de la Prise 35590 SAINT GILLES
Site web de l'unité d'affectation
https://www6.rennes.inra.fr/pegase
Région de l'unite d'affectation
Bretagne

Descriptif

Environnement de travail

Description de l’unité et de l’équipe d’accueil : l’unité PEGASE conduit des recherches sur les animaux et les systèmes d’élevage. Environ 60 chercheurs travaillent dans cette unité mixte INRA et Agrocampus Ouest. L’unité bénéficie de moyens techniques importants réunis en ateliers de laboratoire, permettant notamment des analyses biochimiques, hormonales et la culture cellulaire. Le post-doctorant aura accès à ces ateliers. L’unité travaille en collaboration avec l’UEPR (Unité Expérimentale Porcs de Rennes) où se déroulera la phase expérimentale qui générera les données et les échantillons sur lesquels le post-doc travaillera. De manière générale, le candidat bénéficiera d’un environnement scientifique multidisciplinaire très riche et favorable à la réalisation du projet.

  

Missions et activités confiées : Le travail du post-doctorant s’inscrit dans un projet qui vise à développer des solutions nutritionnelles à base de substances dites naturelles (extraits de plantes et huiles essentielles) à destination des truies et des porcelets pour limiter l’utilisation des antibiotiques en influençant la qualité des sécrétions lactées et l’immunité des porcs. L’implication du post-doctorant sera de suivre l’expérience sur truies et porcelets, afin de tester les effets de l’apport d’extraits végétaux et d’huiles essentielles sur la capacité des porcelets à passer le cap du sevrage. Le post-doctorant prendra aussi en charge l’évaluation des conséquences physiologiques (statut métabolique, composition du lait) et santé (indicateurs sanguins, culture de cellules immunitaires) chez les truies et les porcelets. Une compétence au sens de la réglementation sur l’utilisation des animaux à des fins scientifiques (UFS) est exigée. Des compétences en analyses de laboratoire sont fortement souhaitées et une expérience en culture cellulaire serait appréciée. Le travail donnera lieu à publication.

Formations et compétences attendues

Formation recommandée : doctorat
Connaissances souhaitées : physiologie animale
Expérience appréciée : travail sur animaux d’élevage, travail en laboratoire, analyses statistiques de base
Aptitudes recherchées : capacité de communication, travail en équipe, contact avec les animaux

Contact

Nom
Nathalie Le-Floc'h / Hélène Quesnel
Telephone
02 23 48 50 39 / 02 23 48 56 49
Email
nathalie.lefloch@inra.fr ; helene.quesnel@inra.fr