• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Evaluation des performances agro-écologiques et économiques des systèmes de culture et exploitations agricoles au niveau d’un territoire agricole de grandes cultures (h/f)
Référence
1540901653
Date limite pour postuler
27/11/2018
Date de publication
30/10/2018

Caractéristiques

Précision sur la nature du contrat
Contrat de thèse
Durée du contrat
36 mois
Date de début de contrat
01/05/2019

Rémunération
1 957 euros brut (minimum légal)
Domaine professionnel
Sciences de la vie et de la terre

Affectation

Nom de l'unité d'affectation
UMR1121 LAE Laboratoire Agronomie et Environnement
Adresse de l'unité d'affectation
Université de Lorraine 2 avenue de la Forêt de Haye BP 172 54500 VANDOEUVRE-LES-NANCY CEDEX
Région de l'unite d'affectation
Grand-Est

Descriptif

Environnement de travail

DESCRIPTIF

L’agroécologie est aujourd’hui mise en avant pour répondre aux grands enjeux de l’agriculture qui sont de diminuer la dépendance aux intrants chimiques et de réduire les impacts sur l’environnements en préservant les ressources, tout en répondant à la demande croissante de biens agricoles. Ceci passe notamment par une meilleure prise en compte des services écosystémiques (SE) que fournissent les écosystèmes agricoles (p. ex. la minéralisation du sol source d’éléments fertilisants pour les cultures, le contrôle biologique des bioaggresseurs, la pollinisation, etc.). Une telle démarche nécessite des méthodes et outils d’évaluation opérationnels au service des encadrants et conseillers pour pouvoir rendre compte, accompagner le conseil, concevoir de nouveaux innovants, etc. De nombreux indicateurs utilisant l’information sur les pratiques agricoles ont été proposés mais souffrent d’un manque de prise en compte des mécanismes pour donner une information valide sur les impacts. Le LAE et d’autres équipes ont développé des indicateurs offrant un compromis intéressant entre faisabilité et validité scientifique.

Par ailleurs, beaucoup de travaux se focalisent sur les niveaux systèmes de culture et exploitations agricoles. Or c’est à l’échelle territoriale que se déterminent les impacts environnementaux pour de nombreux enjeux (eaux, air, biodiversité, etc.). A ce niveau, une majorité d’études sont basées sur des indicateurs d’occupation des sols (p. ex. zone cultivées vs zone naturelles) et ne prennent pas en compte la diversité des modes gestion des cultures, des infrastructures agro-écologiques.

La thèse vise sur le plan méthodologique i) à améliorer des indicateurs évaluant les services de régulation des bioagresseurs et de pollinisation liés aux systèmes agricoles, ii) à proposer une méthode d’agrégation des bouquets des services, impacts. Sur le plan de l’acquisition des connaissances, elle a pour objectif i) d’acquérir des connaissances sur les SE, les impacts, les performances économiques, fournis par les systèmes de grande culture à l’échelle d’un territoire agricole, ii) d’évaluer les synergies/antagonismes entre SE, impacts et performances économiques, et fournir une évaluation globale de la durabilité.

Le travail de thèse fera appel à un jeu de données d’exploitation agricoles d’une coopérative de l’Aube, la SCARA qui présente autour d’Arcis sur Aube une bonne couverture spatiale du territoire. Ce jeu de données issu du suivi de la traçabilité a donné lieu à des calculs d’indicateurs économiques avec l’outil SYSTERRE d’Arvalis, et de quelques indicateurs environnementaux (IFT, balance azotée). Tout l’enjeu de la thèse sera d’enrichir ce jeu d’indicateurs.

La thèse bénéficiera d’un financement CIFRE offrant certains avantages au doctorant (p. ex. : statut d’employé par l’entreprise). Elle se déroulera pour la plus grande partie du temps au Laboratoire d’Agronomie et d’Environnement à Colmar, reconnu pour ses travaux dans le domaine de l’évaluation multicritère. Des périodes de travail sont à prévoir au siège de la SCARA à Arcis sur Aube (prise en charge de l’hébergement).

Une évaluation intégrée de la fourniture de services écosystémiques (SE) et de biens, des impacts et des performances économiques des systèmes agricoles est une étape indispensable pour accompagner l’évolution des systèmes agricoles au vue des enjeux de la durabilité.

La thèse vise sur le plan méthodologique i) à améliorer des indicateurs évaluant les services de régulation des bioagresseurs et de pollinisation, ii) à proposer une méthode d’agrégation de ces indicateurs. Sur le plan de l’acquisition des connaissances, elle a pour objectif i) d’acquérir des connaissances sur les SE, les impacts, les performances économiques, fournis par les systèmes de grande culture à l’échelle d’un territoire agricole d’une coopérative agricole, ii) d’évaluer les synergies/antagonismes entre indicateurs.

Formations et compétences attendues

Formation recommandée :Le (la) candidate devra être titulaire d’un diplôme d’ingénieur agronome, ou d’un master en agronomie ou écologie, ou équivalent

Connaissances souhaitées :

Le (la) candidate devra maîtriser les concepts et méthodes permettant d’appréhender les l’évaluation multicritère des agro-écosystèmes et leur fonctionnement. Ainsi, il devra avoir des connaissances académiques et des compétences parmi les champs disciplinaires suivants : agronomie (systèmes de culture, pratiques des agriculteurs), écologie (processus régulation biologique, pollinisation), agroécologie (services écosystémiques), sciences de l’environnement (indicateurs, impacts environnementaux). Il devra avoir une formation solide et une pratique de la gestion et de l’analyse de données (maîtrise de R), et être familier avec les SIG.

Aptitudes recherchées (Qualités):

Le (la) candidate devra avoir toutes les qualités pour un travail scientifique de thèse, rigueur, curiosité, capacité de synthèse de connaissances scientifiques, autonomie, capacité à savoir communiquer avec les agriculteurs et avec les acteurs de l’agro-alimentaire. Un fort intérêt pour les questions agricoles, la conception d’indicateurs, le traitement des données est nécessaire.

  Transmettre aux co-directeurs de thèses :

-       Une lettre de motivation et  un CV,

-       le relevé de note des M1 et M2 (ou des 3 années d’école d’ingénieur),

-       deux lettres de recommandation.

Les candidats retenus seront auditionnés le 23.11.18 matin.

Par e-mail  à : christian.bockstaller@inra.fr

Contact

Nom
Christian Bockstaller
Email
christian.bockstaller@inra.fr