Reconstruction du muscle et évolution de la qualité de la chair chez la truite après ovulation
Référence
1493558541
Date limite pour postuler
01/06/2017
Date de publication
30/04/2017

Caractéristiques

Précision sur la nature du contrat
Contrat de thèse
Durée du contrat
3 ans
Date de début de contrat
01/10/2017

Rémunération
1400 euros nets /mois

Affectation

Nom de l'unité d'affectation
UR1037 LPGP - Laboratoire de Physiologie et Génomique des Poissons
Adresse de l'unité d'affectation
INRA - Avenue du Général Leclerc - Campus de Beaulieu - Bât 16 35042 - RENNES CEDEX
Site web de l'unité d'affectation
https://www6.rennes.inra.fr/lpgp/Le-laboratoire
Région de l'unite d'affectation
Bretagne

Descriptif

Environnement de travail

Description de l’unité et de l’équipe d’accueil :

            Le laboratoire de Physiologie et Génomique des poissons (LPGP) de l’INRA développe des projets de recherche portant sur la reproduction, la robustesse, la croissance et la qualité de la chair des poissons. L’INRA-LPGP est leader dans différents domaines tels que la génomique des poissons et a une expertise reconnue internationalement notamment dans la biologie de la reproduction et de la croissance. L’équipe croissance et qualité qui accueillera le doctorant est composée de 3 chercheurs (2HDRs), un ingénieur de recherche et 4 techniciennes. L’équipe étudie la formation et la croissance des tissus du muscle myotomal des poissons et le déterminisme de la qualité des produits. Elle s’efforce, à travers une transdisciplinarité revendiquée, d’établir des relations entre la plasticité des tissus du muscle et la construction de la qualité Les programmes de recherche de cette équipe sont menés en partenariat avec d'autres scientifiques (Inra, collaborations européennes et internationales) et/ou des professionnels du domaine aquacole (Syndicat des Sélectionneurs Avicoles et Aquacoles, producteurs piscicoles …).

 

Missions et activités confiées :

            La production de truite arc-en-ciel en France s'oriente de plus en plus vers des poissons de grande taille servant notamment à la fumaison. Ces poissons sont pour la plupart des monosexes femelles triploïdes dont la production de chair n’est pas entravée par les changements physiologiques liés à la reproduction. La production de caviar de truite conduit également à l’obtention de poissons de grande taille, mais leur chair, très altérée par la maturation sexuelle, présente des défauts de qualité. Nous postulons que l’atrophie musculaire liée à la maturation sexuelle est suivie d’une phase de reconstruction et de croissance suffisamment prononcées pour rétablir les propriétés texturales et organoleptiques compatibles avec la consommation / transformation de la chair. Les évènements histologiques associés à la reconstruction du muscle et au rétablissement concomitant de la qualité de la chair ne sont pas connus, tout comme les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans cette reconstruction. Il s’agira donc dans ce projet de décrire l’évolution histologique des tissus du muscle et celle du transcriptome musculaire lors de la récupération post-ovulation. Ce projet vise aussi à suivre l’évolution de la qualité des filets frais et transformés par des évaluations instrumentales successives qui seront reliés aux analyses histologiques et transcriptomiques.

 

Techniques utilisées : microscopie, hybridation in situ et immunolocalisation ; microréseaux (puce à ADN) et qPCR ; gestion d'expérimentation in vivo : suivi de croissance, analyses morphométriques, mesures instrumentales de colorimétrie, de résistance mécanique et de paramètres physico-chimiques.

 

Mots-clés : Poisson, muscle, maturation sexuelle, atrophie et résilience musculaire, qualité de la chair.

 

Site Web de l’unité : https://www6.rennes.inra.fr/lpgp/Le-laboratoire, pour plus d’informations sur le le sujet de thèse voir aussi : https://thesesenbretagne.ueb.eu/vas/theses-2017

 

 ATTENTION : il faut aussi candidater sur le site « thèse en Bretagne » : https://thesesenbretagne.ueb.eu/vas/theses-2017

Formations et compétences attendues

Formation recommandée : Agri/Agro, master 2 en Biologie
Connaissances souhaitées : Connaissances en biologie générale (physiologie, biologie cellulaire et moléculaire)  et en agronomie (productions animales).
Expérience appréciée : une expérience sur le muscle serait un atout.
Aptitudes recherchées : intérêt pour le poisson et pour des thématiques transdisciplinaires (ici la reconstruction de la qualité de la chair). Rigueur, sens de l’initiative, esprit d’équipe.

Contact

Nom
P.Y Rescan et F. Lefèvre
Telephone
02 23 48 50 22 et 02 23 48 57 28
Email
pierre-yves.rescan@.inra.fr; florence.lefevre@inra.fr