• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Mickaël Henry, laurier jeune chercheur 2013 © Inra, C. Slagmulder

Mickaël Henry, décodeur du comportement animal

Le comportement des animaux fascine Mickaël Henry, en particulier celui des chauves-souris et des abeilles, espèces au rôle majeur dans le fonctionnement des écosystèmes. Depuis son arrivée à l’Inra en 2009, il identifie, grâce à un système de traçage des abeilles, les raisons de l’affaiblissement des colonies dans les ruchers.

Mis à jour le 17/07/2014
Publié le 02/12/2013

À la question « Que représente l’Inra pour vous ? », Mickaël Henry atteste : « C’est pour moi un environnement de travail accueillant et ouvert aux idées nouvelles et aux parcours non-conventionnels. Je m’y sens bien épaulé et soutenu dans mes recherches. » Chercheur à l'unité Abeilles et environnement du centre Inra Paca, il affirme que la créativité est une caractéristique fondamentale du métier de chercheur : « Un chercheur doit sortir des sentiers battus, cela est possible grâce à une liberté de penser et de mouvement dans les recherches. »