• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Hélène Bergès. © inra, C. Slagmulder

Hélène Bergès, le génome de sa vie

La directrice du Centre national de ressources génomiques végétales à l'Inra de Toulouse reçoit le Laurier Ingénieur 2012. Hélène Bergès, 46 ans, jongle entre la gestion des projets, celle des ressources humaines et financières et des partenariats.

Mis à jour le 20/02/2013
Publié le 17/02/2013

En janvier 2003, l’Inra avait confié à Hélène Bergès, spécialiste européenne des mécanismes du dialogue moléculaire entre la luzerne et sa bactérie symbiotique Sinorhizobium meliloti, la mise en place d’un Centre national de ressources génomiques végétales (CNRGV).
Partie d’une simple feuille de route, elle bâtit en quatre ans l'établissement qui devient vite une référence internationale. Victime de son succès, le CNRGV prévoit en 2013 son agrandissement. "Nous sommes les seuls en Europe à centraliser en un même lieu autant de ressources, compétences et machines en génomique végétale. Chercheurs et professionnels de la sélection font confiance à l’Inra pour la pérennité de ce système".