Présentation d'un nouvel équipement dans la  plateforme   GENOSOL  de l'unité d'agroécologie à l'Inra de  DIJON .. © Bertrand NICOLAS - Inra, NICOLAS Bertrand

Inside Inra : la web-série qui a du métier (Saison 2)

Karine Adel-Patient, chercheuse en allergologie et immunologie au Laboratoire Inra d'immuno-allergie alimentaire au CEA de Saclay. © Inra

Ausculter les allergies alimentaires

« Qu’est-ce qui provoque les allergies alimentaires et comment ça marche ? » Ces questions sont au cœur des travaux de Karine Adel-Patient, chercheuse en allergologie et immunologie. Dans ce nouvel épisode d’Inside Inra, la recherche se mobilise pour veiller à votre santé.

Publié le 16/09/2016

Au Laboratoire Inra d'immuno-allergie alimentaire au CEA de Saclay (1), Karine Adel-Patient et son équipe travaillent sur deux axes de recherche :

  • l’aspect allergologique d’une part, en s’intéressant à ce qui rend un aliment allergénique pour certaines personnes,
  • et l’aspect immunologique d’autre part, en décryptant les mécanismes de la réponse immunitaire des patients contre des aliments que leur organisme devrait normalement tolérer et non combattre.  

(1) Unité mixte de recherche Service de pharmacologie et d'immunoanalyse (CEA-Inra).

Allergie au lait de vache, laits infantiles de substitution : décryptage

Interview vidéo Stéphane Hazebrouck sur l'allergie au lait de vache. CIAG Allergies alimentaires, 17 juin 2016, Paris.. © Inra
© Inra
Que faire lorsque bébé est allergique au lait de vache ? Des chercheur(e)s Inra évaluent le risque allergique de laits alternatifs tels que les laits de chèvre et d’ânesse qui pourraient être proposés aux enfants. Trois questions à Stéphane Hazebrouck du Laboratoire Inra d'immuno-allergie alimentaire au CEA de Saclay.

> Voir la vidéo

Pour aller plus loin

Allergies, intolérances et hypersensibilités alimentaires

Carrefour de l'innovation agronomique, 17 juin 2016, Paris.

Ciag Allergies, intolérances et hypersensibilités alimentaires, 17 juin 2016 à Paris . © Inra
© Inra
L’allergie alimentaire se caractérise par une réaction développée contre des protéines allergéniques présentes dans un aliment. Notre organisme peut aussi développer des intolérances (lactose, maladie cœliaque) ou des réponses dites hypersensibles (ex gluten). Dans quelle mesure les évolutions sociales et comportementales, les modifications de l’allergénicité des aliments pendant leur transformation industrielle, le développement de nouveaux aliments, l’enrichissement en protéines végétales de notre alimentation ou le recours à des laits alternatifs ne sont-ils pas susceptibles d’augmenter le risque allergique ? De quels outils prédictifs du risque allergique les industriels peuvent-ils disposer avant le développement et la mise en marché de nouveaux produits ?
Pour répondre à toutes ces questions, le Carrefour de l'innovation agronomique « Allergies, intolérances et hypersensibilités alimentaires » a mobilisé des praticiens de santé, des chercheurs en science des aliments et des industriels. Il s’adressait tout particulièrement aux acteurs des industries agro-alimentaires (meunières et laitières en particulier), médecins (gastro-entérologues et rhumatologues en particulier), enseignants-chercheurs et étudiants de ces filières.

> Retrouvez les vidéos et les présentations des interventions