Présentation d'un nouvel équipement dans la  plateforme   GENOSOL  de l'unité d'agroécologie à l'Inra de  DIJON .. © Bertrand NICOLAS - Inra, NICOLAS Bertrand

Inside Inra : la web-série qui a du métier (Saison 2)

Inside Inra à Reims : sur la piste de la fibre innovante avec Bernard Kurek. © Inra

Sur la piste de la fibre innovante

Le saviez-vous ? Les fibres végétales, biodégradables, sont aujourd’hui utilisées pour renforcer les matériaux fabriqués à base de plastique. Dans ce nouvel épisode d’Inside Inra, suivez Bernard Kurek, directeur de recherche à l’Inra de Reims, qui s’applique à trouver la formule des matériaux biosourcés innovants.

Mis à jour le 16/12/2016
Publié le 21/11/2016

Quels sont les liens entre biodégradation au champ, propriétés des fibres végétales, et leur mise en forme au cours de leur processus de traitement, pour arriver à la fabrication d’un matériau performant de type tableau de bord de scooter ? C’est tout l’enjeu des travaux de Bernard Kurek et de son équipe au sein de l’unité mixte de recherche Fractionnement des agroressources et environnement (Inra- Université de Reims Champagne-Ardenne).

Pour aller plus loin

À la suite de la COP21, la transition énergétique, inscrite dans la  loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (2015) et l’économie circulaire appellent de nouvelles solutions énergétiques qui sont autant de défis techniques, économiques et sociétaux à relever par les acteurs de la bioéconomie.

Bioénergies durables : innovations dans les territoires et les filières
Carrefour de l'innovation agronomique, 22 novembre 2016, Reims.

Carrefour de l'innovation agronomique
© Inra

Ce colloque aborde la question des bioénergies en tenant compte de l’ensemble de la chaine de valeur. L’amont est envisagé avec l’apport de nouvelles ressources végétales et la gestion des déchets, mais aussi de manière plus macroscopique en réfléchissant en termes de territoires, mobilisation de la biomasse et usages en cascade. Biocarburants, méthanisation, opportunités émergentes sont présentées avec la bioraffinerie environnementale et la biologie de synthèse, ainsi que l’usage de surfaces agricoles polluées.

Ce Ciag s’adresse aux professionnels des secteurs méthanisation, bioraffinerie et déchets organiques, mais également aux exploitants agricoles producteurs de biomasse. Les chambres d’agriculture et collectivités locales auront également un fort intérêt pour les sujets abordés, du fait de leur implication dans l’évolution ou l’émergence de filières de production, de valorisation des déchets et de gestion des friches industrielles, créatrices de valeur pour leur territoire.
Lors de cette journée, des rendez-vous B to B seront organisés avec les chercheurs du domaine et  afin de faciliter d’éventuelles collaborations, en partenariat avec l’institut Carnot 3BCAR

> Retrouvez les vidéos et les présentations des interventions.

Une bioéconomie basée sur la forêt et le bois ?
Carrefour de l'innovation agronomique, 8 décembre 2016, Nancy.

8 décembre 2016 : Ciag Bioéconomie. © Inra
© Inra
Avec l’Allemagne, la Suède et la Finlande, la France fait partie des 4 premiers producteurs de bois en Europe, mais présente un taux de prélèvement de la ressource de 50 %, le plus faible de ces quatre pays ; c’est donc en France que se situe le plus fort potentiel d’accroissement de la production de bois pour le développement de la bioéconomie). Dans ce contexte, le rapport Plan Recherche Innovation 2025 pour la Filière Forêt Bois propose de nouvelles pistes novatrices, qui prennent en compte non seulement les nouveaux usages du bois, la place des services écosystémiques, mais également de nouvelles manières d'envisager les relations recherche-innovation dans ce secteur.
En particulier, les concepts développés autour de la bioéconomie, impliquant l'économie circulaire, et la valorisation en cascade des produits, sous-produits et des interactions non linéaires entre acteurs de la filière, offrent un cadre d'analyse renouvelé pour la filière.

Le Ciag a pour objectif de revisiter et d’illustrer les questions d’innovation liées à la gestion des ressources forestières et aux usages du bois. Il s’adresse tout particulièrement aux acteurs socio-économiques concernés par le développement de la filière forêt-bois, aux professionnels de cette filière, de la bioéconomie, de l’innovation, aux enseignants-chercheurs et étudiants de ces filières.

Ce Ciag est le troisième acte d’une trilogie « forêt-bois » :
Acte 1 : Innovations sylvicoles et intensification (Bordeaux, 2014)
Acte 2 : Adaptation des forêts méditerranéennes aux changements climatiques (Avignon, 2015)

> Retrouvez les vidéos et les présentations des interventions.