• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

L’alimentation à plein régime santé

Marie Josèphe Amiot-Carlin est directrice de recherche au département Alimentation humaine de l’Inra et directrice adjointe de l’unité mixte de recherche Inra/Inserm « Nutrition, obésité et risque thrombotique » de l’université d’Aix-Marseille. Durant sa carrière, elle a créé des liens entre le végétal et l’homme, sa santé et son environnement.

PORTRAIT  de Marie-Josèphe Amiot-Carlin © Inra
Par Emmanuelle Manck
Mis à jour le 24/09/2014
Publié le 15/09/2014

La pluri-disciplinarité est une richesse

Le cursus universitaire de Marie Josèphe Amiot-Carlin a pris racine dans la chimie physique à Dijon puis poussé dans la science des biomolécules et enfin éclos dans la physiologie végétale appliquée: « Issue de la campagne et d’une famille ancrée dans l’agriculture, je considérais déjà l’Inra comme un lieu où j’aurais aimé exercer une activité », se souvient Marie Josèphe Amiot-Carlin. « Même très axée sur la pharmacologie, je m’intéressais aux extractions et effets antimicrobiens de substances naturelles : j’ai toujours eu un rapport de proximité avec la nature ».  

Du tube à essai à l’effet des microconstituants végétaux chez l’homme

En tant qu’Attachée scientifique contractuelle à Montpellier dès 1983, la jeune femme a commencé par travailler sur le métabolisme moléculaire des plantes. Elle a ensuite intégré le département Biotechnologies des produits végétaux, devenu Cepia, pour s’y consacrer à la science des aliments, dans le domaine de l’amélioration de la qualité des produits d’origine végétale et des antioxydants. À la fin des années 90, elle a noué différentes collaborations de projets avec les chercheurs des universités qu’elle avait fréquentées, entamant dès lors une carrière placée sous le signe de l’interdisciplinarité.

« Avec mon parcours, il tombait sous le sens que j’allais m’orienter  vers les effets des molécules végétales sur l’homme », note Marie Josèphe Amiot-Carlin. En effet, de 1993 à 2002, elle a pris la responsabilité de l’équipe « Métabolites secondaires » de l’Unité mixte de recherche avec l’Université d’Avignon puis de l’équipe « Vitamines et microconstituants lipophiles» à l’université Aix-Marseille, avant de devenir directrice adjointe de l’unité « Nutrition humaine et lipides » en 2005 puis directrice de l’unité « Nutriments lipidiques et prévention des maladies métaboliques » de l’université Aix-Marseille en 2008. « Le domaine dans lequel j’exerce s’est affiné au fil des années en fonction des problématiques sanitaires actuelles : l’augmentation de l’obésité et des pathologies associées comme le diabète ou les maladies cardiovasculaires ».

Lutte contre l’obésité, alimentation durable : passeports pour la santé et la qualité de vie

Aujourd’hui, Marie Josèphe Amiot-Carlin délègue une partie de ces recherches à de jeunes chercheurs qui abordent les effets de micronutriments végétaux en prévention des facteurs cardio-métaboliques, en particulier par des mécanismes moléculaires à l’échelle de la cellule et des gènes, pour conduire des études cliniques. Désormais, elle prend également en charge les aspects santé et nutrition de l’« alimentation durable », qui s’ajoutent aux aspects environnement, économie et société de ce domaine de recherche : « L’objectif de mon travail est d’améliorer la santé et la qualité de vie des citoyens en repensant nos systèmes alimentaires dans des dimensions de durabilité », explique Marie Josèphe Amiot-Carlin. « Je coordonne notamment un projet en Méditerranée, appelé Medina, qui a pour but d’observer l’impact environnemental de l’alimentation dans cette région et de chercher, avec tous les acteurs des filières en présence, une solution à la problématique du déficit en eau. À l’Inra, nous travaillons sur cette question avec des généticiens, des agronomes, des socio-économistes…. Cette pluridisciplinarité est une richesse ».   

Marie Josèphe Amiot-Carlin a été également expert européen sur les substances bioactives des végétaux (Action européenne Bioprofit) et expert de la filière « Fruits et légumes et santé » à l’Inra, «  un groupe très actif où chacun des membres échange sur le sujet et apporte la contribution de sa discipline », se félicite Marie Josèphe Amiot-Carlin.

Mini-CV

  • 56 ans, mariée, 2 enfants
  • Maîtrise et DEA en chimie physique à l’université de Bourgogne de Dijon puis à l’université Paris 6 option biomolécules en 1983
  • Doctorat de phytochimie de l’Université de Montpellier en 1986
  • Auteur d’environ 120 articles scientifiques et revues dans le domaine de la nutrition et des sciences des aliments
  • Membre du Conseil d’administration de la Société française de nutrition
  • Co-présidente du pôle recherche du Fonds français alimentation & santé
  • Organisatrice des congrès internationaux sur fruits et légumes et santé depuis 2005 de l’International Society for Horticultural Science