• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Un ingénieur modèle pour l’étude économique des forêts françaises

Ahmed Barkaoui est ingénieur au Bureau d’Economie Théorique et Appliquée (BETA) de Nancy*, une unité rattachée au département Sciences sociales, agriculture et alimentation, espace et environnement (SAE2) de l’Inra. Depuis plus de 15 ans, ce mathématicien et statisticien discret, mais expert dans son domaine, se consacre à la modélisation économique du secteur forestier français pour projeter et anticiper les mutations et les dynamiques de ce secteur.

Portrait Ahmed Barkaoui © Sarah-Louise Filleux
Par Emmanuelle Manck
Mis à jour le 23/07/2019
Publié le 19/07/2019
Mots-clés : PAC - forêt - modélisation

« Le fil conducteur de mes travaux est la recherche de l’adéquation entre les données statistiques et les modèles de simulation »

Après un cursus universitaire en mathématiques appliquées et en statistiques, Ahmed Barkaoui rejoint le département Économie et Sociologie rurale de l’Inra en 1990. Jusqu’en 2004, il travaillera sur l’économie de la production agricole. Il s’intéresse d’abord à la distribution agricole et à l’évolution des revenus des agriculteurs, ainsi qu’à la comparaison des productivités des exploitations en utilisant la théorie dite des « nombres indices » appliquée sur diverses données statistiques. Dans un contexte des négociations sur le commerce international et des réformes des politiques agricoles communes (PAC) du début des années 1990, il oriente ensuite ses recherches vers l’analyse de leur impact sur le secteur agricole par la modélisation et la simulation : « À partir de la base de données du Réseau d’Information Comptable Agricole (RICA), j’ai pu modéliser une production agricole représentative des régions françaises et européennes qui a servi à simuler les conséquences des PAC et à proposer des outils d’aide à la décision », explique Ahmed Barkaoui.

Les statistiques, des champs aux forêts

À l’occasion d’une restructuration du département dans les années 2000, Ahmed Barkaoui se recentre sur l’économie forestière et la modélisation du secteur de la forêt et des industries du bois. En 2003, il visite l’université Wisconsin à Madison aux États-Unis : le Pr Joseph Buongiorno lui fait découvrir le modèle « Global Forest Modeling Product » (GFPM) qu’il a développé et lui permet de le rapatrier à l’Inra. « Malgré l’importance économique et environnementale de ses forêts, la France ne disposait pas d’un modèle sectoriel forestier », précise Ahmed Barkaoui. À son retour, il organise un séminaire avec des experts internationaux du domaine pour poser les bases de cette modélisation dans notre pays. Résultats : le « French Forest Sector Model » (FFSM) est créé et de nombreux travaux, thèses et publications sur le secteur forestier en France et ses prévisions économiques seront dès lors réalisés grâce à cet outil.
Dans le cadre d’une chaire « Forêt pour demain »** créée en 2011, Ahmed Barkaoui porte ensuite ses réflexions sur l’impact des changements des stratégies organisationnelles sur ce secteur. Il s’agit notamment de la nouvelle possibilité légale pour l’Office National des Forêts (ONF) de vendre du bois directement aux industriels par des contrats d’approvisionnement, et non plus exclusivement par adjudications publiques. Il travaille alors avec d’autres outils mathématiques, tels que la théorie des jeux, pour produire des modèles et des simulations basées sur des observations réelles.

Un modèle qui se développe, se complexifie et se solidifie

Au cours des années, le modèle forestier de l’Inra s’est considérablement enrichi : « Il a évolué et évoluera encore car nous intégrons sans cesse de nouveaux modules pour répondre à des questions spécifiques », précise Ahmed Barkaoui. Aujourd’hui, l’ingénieur intervient toujours à différents niveaux de développement du modèle, comme la méthodologie, l’estimation des paramètres, la programmation ou l’analyse, mais il cherche également à mettre au point de nouvelles procédures de validation et d’évaluation des modèles et des simulations. « Le fil conducteur de mes travaux est la recherche de l’adéquation entre les données statistiques et les modèles de simulation dans le but d’augmenter la pertinence des résultats. Nos modèles du secteur forestier étant complexes, la validation des modèles et des simulations représente en particulier une étape très importante du processus ».
Auteur de nombreuses publications sur la modélisation agricole et forestière, Ahmed Barkaoui est membre du réseau des ingénieurs « Expertise et modélisation » du département SAE2. Il enseigne également l’économie forestière à AgroParisTech et à l’INFOMA (Institut national de formation des personnels du Ministère de l'Agriculture) et donne des cours de microéconomie, de macroéconomie et de statistiques à l’université Paris X à Nanterre.
* Unité Mixte de Recherche Université de Strasbourg/CNRS/Université de Lorraine/INRA/ AgroParisTech
** Inra – AgroParis Tech - ONF

Mini-CV

  • Marié, 3 enfants
  • 1995 : Thèse de doctorat « La désagrégation temporelle des séries d’observations économiques ».
  • 1990 : Entrée à l’Inra de Nancy
  • 1988 : Agent auxiliaire à l’OCDE, Centre de Développement, Paris
  • 1986 : DEA mathématiques appliquées à l’économie
  • 1985 : Maîtrise de mathématiques appliquées, optimisation et statistiques