• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Montpellier

21 - 23 jan 2019

Ecole chercheurs : prospective et interdisciplinarité

École-chercheurs Prospective et interdisciplinarité

Ecole-chercheurs à l’initiative de l’Inra, de l’Irstea et de l’Ifremer. Face aux changements globaux, les approches de prospective et de construction de scénarios sont de plus en plus mobilisées pour organiser la discussion sur les futurs possibles et pour construire des capacités d’anticipation. Cette Ecole-Chercheurs s’intéresse au rôle de la prospective dans la structuration de dialogues interdisciplinaires.

Mis à jour le 09/11/2018
Publié le 08/11/2018

Contexte et enjeux

D’une part, les approches interdisciplinaires s’avèrent nécessaires pour traiter des phénomènes complexes et des interdépendances. D’autre part, la prospective par sa posture systémique et son approche pluraliste des futurs est, par nature, interdisciplinaire. Elle requiert d’établir des connexions spécifiques entre disciplines qui, du fait de leur spécialisation croissante, tendent à être de plus en plus déconnectées. Elle nécessite aussi d’intégrer des savoirs profanes.

Lors de cette Ecole-Chercheurs, il s’agit de revenir sur la capacité des démarches prospectives à construire des analyses, des visions ou des récits articulant des connaissances disciplinaires, notamment en réponse à des enjeux sociétaux. L’Ecole-Chercheurs explorera les relations de la prospective avec l'interdisciplinarité selon trois entrées privilégiées : les territoires en tant qu’objets complexes ; les transitions et leur caractère multidimensionnel et systémique ; la modélisation et les simulations numériques dans leur capacité à intégrer des connaissances.

Objectifs de l'école

Montrer l’intérêt de la prospective pour construire des dialogues interdisciplinaires

  • Former à la prospective par un cas pratique mobilisant la méthode des scénarios
  • Partager les réflexions et les expériences de prospective en lien avec l'interdisciplinarité
  • Renforcer la prise en compte de l’interdisciplinarité dans les démarches de prospective et l’usage de la prospective pour l’interdisciplinarité.

Public

Cette école s’adresse prioritairement aux chercheurs, ingénieurs et enseignants-chercheurs intéressés par les démarches de prospective en relation avec l’interdisciplinarité ou utilisant des scénarios dans leurs activités de recherche.

Programme prévisionnel

L’interdisciplinarité et son traitement par la prospective

  • Tensions et articulations des connaissances disciplinaires
  • Structuration d’un espace d’interaction entre disciplines par la prospective
  • Rôle des récits pour stabiliser des relations entre disciplines

La prospective des territoires et l’interdisciplinarité

  • Anticiper les dynamiques complexes
  • Prendre en compte les enjeux de changement d’échelle
  • Intégrer la question des interdépendances à l’intérieur et entre les territoires

La prospective des transitions et l’interdisciplinarité

  • Construire la dimension systémique des transitions
  • Analyser les trajectoires passées pour penser la bifurcation
  • Analyser le rôle intégratif des récits

Le rôle de la modélisation au croisement de la prospective et interdisciplinarité

  • Modèles numériques comme outils d’intégration
  • Modèles cognitifs et modèles numériques de simulation en prospective : coordination et friction

Une séquence de formation à la prospective à travers une étude de cas

Lieu

Agropolis, Montpellier

Dates

Du 21 janvier (12h30) au 23 janvier (16h)

Modalités d’inscription

Prendre contact par mail avec Christine Cancalon (Irstea).
Contact : christine.cancalon@irstea.fr

La date limite d’inscription est fixée au 19 novembre 2018.
Le nombre de places étant limité, le comité d’organisation se laisse la possibilité de sélectionner les participants afin d’avoir un groupe équilibré.

Contact(s)
En savoir plus et inscriptions :
Christine Cancalon (Irstea)