• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Rut Carballido-López, lauréate de l’appel ERC Starting Grant 2012

Chargée de recherches à l'unité Micalis (Microbiologie de l'alimentation au service de la santé) à l'Inra de Jouy-en-Josas, Rut Carballido-López fait partie des jeunes chercheurs sélectionnés pour la bourse Starting Grant 2012 du Conseil Européen de la Recherche (ERC). Elle obtient une aide de 1,6 M  € qui lui permettra de mener à bien ses travaux d'excellence en biologie cellulaire bactérienne.

Chargée de recherches à l’unité Micalis (Microbiologie de l’alimentation au service de la santé) à l’Inra de Jouy-en-Josas, Rut Carballido-López fait partie des jeunes chercheurs sélectionnés pour la bourse Starting Grant 2012 du Conseil Européen de la Recherche (ERC). Elle obtient une aide de 1,6 M € qui lui permettra de mener à bien ses travaux d’excellence en BIOLOGIE CELLULAIRE bactérienne.. © Inra, NICOLAS Bertrand
Par Nicole Ladet
Mis à jour le 29/04/2013
Publié le 18/09/2012

L’objectif de l’appel ERC Starting Grant est de donner les moyens à de jeunes chercheurs de développer leurs idées aux limites des connaissances actuelles et d’accroitre ou consolider leurs équipes de recherche. La jeune chercheuse le confirme : "Avec cette subvention de 1,6 M d’euros répartie sur 5 ans, je vais pouvoir renforcer mon équipe avec 5 personnes durant cette période et acquérir les équipements nécessaires pour conduire mon projet de recherche L’ERC est le seul organisme accessible aux chercheurs en France qui attribue des financements équivalents à ceux existant en Angleterre ou aux États-Unis." Rut Carballido-López est la troisième jeune chercheuse et la première femme à l’obtenir à l’Inra. Seuls 11,3 % des 4 741 projets déposés ont été retenus par les jurys de l’ERC Starting Grants pour l’édition 2012. Parmi eux, 24 % sont portés par des femmes. L’excellence est l’un des critères de sélection, avec l’ambition de favoriser les meilleures recherches dans la course à la connaissance internationale.

Comment la forme d’une bactérie est-elle déterminée ?

Le sujet de Rut Carballido-López s’articule autour d’une question principale : comment la forme d’une bactérie est-elle déterminée ? "Pour y répondre, nous étudions deux déterminants principaux de la forme des bactéries : la paroi - cette coque rigide entourant les bactéries qui est la cible d’antibiotiques comme la pénicilline- et le cytosquelette situé à l’intérieur qui tel un échafaudage, dirige la synthèse de la paroi." explique-t-elle." Arriver à comprendre comment la paroi des bactéries est faite peut aider à trouver de nouveaux antibiotiques, de nouvelles cibles d’antibiotiques. Ce qui est important à notre époque où l’on constate de plus en plus de résistance des bactéries aux antibiotiques... "

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Microbiologie et chaîne alimentaire
Centre(s) associé(s) :
Jouy-en-Josas

Parcours

Rut Carballido-López, de nationalité espagnole, a choisi de faire ses études supérieures en France. À 17 ans, elle quitte Barcelone pour intégrer la première promotion européenne d’ingénieurs de l’Insa Lyon (EURINSA) où elle obtient un diplôme d’ingénieur en biochimie avec le label européen Euforia. Après une brève expérience dans les laboratoires Hoffmann-La Roche en Suisse, elle reprend le chemin de la recherche : elle passe son DEA de microbiologie générale à l’Institut Pasteur (Paris), son doctorat à Oxford (Grande-Bretagne) et un court post-doc en France à l’Inra à l’issue duquel elle est recrutée comme chercheuse dans l’unité "Génétique microbienne" (aujourd’hui intégrée à la très grande unité Micalis) du centre Inra de Jouy-en-Josas.

En savoir plus