• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

L’Académie d’agriculture de France récompense douze chercheurs de l’Inra en 2015

Au cours de la séance solennelle du 30 septembre 2015, l’Académie d’agriculture de France a remis ses prix et médailles. Parmi les lauréats, douze chercheurs de l’Inra ont cette année été distingués pour la qualité de leur parcours.

Cérémonie de remise des prix et médailles de l'Académie d'agriculture de France, le 30 septembre 2015. Sur scène, les médaillés d'or sont récompensés.. © Inra, Jean WEBER
Mis à jour le 22/10/2015
Publié le 01/10/2015

Prix Jean Dufrenoy

Ce prix annuel, comportant l’attribution d’une somme de 5 000 euros, est attribué à un chercheur français âgé de préférence de moins de quarante ans, dont les recherches ont été inspirées par l’œuvre de Jean Dufrenoy. Ces travaux, caractérisés par leur originalité et dont les résultats ont fait l’objet d’une critique statistique, doivent donner lieu à des applications pratiques au bénéfice de l’agriculture.

Loïc Lepiniec est directeur de recherche à l’Institut Jean-Pierre Bourgin (Inra – AgroParisTech – CNRS) du centre Inra Versailles-Grignon. Il est distingué pour son dynamisme et son implication tant dans la recherche de très haut niveau (sur le développement de la graine et l’utilisation des biotechnologies végétales), que dans la gestion des collectifs et de l’enseignement. Sa vision prospective des sciences du végétal est aussi saluée par ce prix. Il dirige également le laboratoire d’Excellence Saclay Plant Sciences, participe au développement du département des Sciences du Vivant de la nouvelle Université Paris-Saclay et enseigne la biologie à l’École Polytechnique.
> Lire son portrait

Prix de la Fondation Limagrain

Ce prix annuel récompense des recherches réalisées en amélioration des plantes. Le lauréat, qui reçoit une somme de 1 525 euros, doit mentionner dans ses travaux la marque de cette distinction décernée conjointement par l’Académie d’agriculture de France et la Fondation d’entreprise Limagrain.

Ingénieur de recherche à l’unité mixte de recherche Génétique, diversité et écophysiologie des céréales (Inra – Université Clermont II Blaise Pascal) du centre Auvergne – Rhône-Alpes, Pierre Barret est primé pour son apport à la génétique du colza, à la génomique et aux biotechnologies du blé, ainsi que pour ses actions de communication vers la société.

Médailles d’or

La médaille d’or reconnaît l’originalité et la qualité de l’ensemble d’une œuvre couronnant une carrière.

Didier Boichard, directeur de recherche à l’unité mixte de recherche Génétique animale et biologie intégrative (Inra – AgroParisTech) du centre de Jouy-en-Josas, est récompensé pour sa contribution essentielle à l’amélioration génétique des bovins laitiers et notamment au développement, au cours de ces dernières années, d’une approche novatrice de sélection génomique.
> En savoir plus sur ses travaux

Marie-Christine Montel est directrice au Laboratoire de recherches fromagères du centre Inra Auvergne – Rhône-Alpes. Cette médaille distingue son parcours scientifique original et ses prises de responsabilité dans le domaine de l'écologie microbienne des produits laitiers et carnés fermentés. Les travaux de l'équipe qu'elle dirige depuis 16 ans sur les bénéfices de la biodiversité microbienne contribuent de plus à la reconnaissance des qualités des fromages au lait cru.

Michel Renard, chercheur à l’Institut de génétique, environnement et protection des plantes (Inra – Agrocampus Ouest - Université de Rennes 1) du centre de Rennes, est médaillé pour ses travaux innovants sur l’amélioration génétique du colza, lesquels ont eu un impact international sur la qualité de l’huile et du tourteau, la résistance aux maladies et le développement spectaculaire des variétés hybrides de colza. Son souci de valorisation continue de ses activités de recherche - associant la recherche fondamentale et la recherche appliquée - et son animation de la recherche aux niveaux régional et national via un partenariat public/privé très ouvert, sont par ailleurs salués.

Médailles de vermeil

La médaille de vermeil récompense des collaborateurs techniques qui ont rendu, au cours de leur carrière, d’éminents services à des équipes de recherche, ou des responsables de travaux récents et encore peu connus, mais dont il apparaît déjà clairement qu’ils auront des conséquences importantes. Cette médaille peut également distinguer des auteurs d’ouvrages dont l’analyse a été faite par l’Académie et dont la qualité et l’originalité sont particulièrement remarquables.

Ingénieure de recherche à l’Inra de Toulouse Midi-Pyrénées, Hélène Bergès est récompensée pour la création du Centre national de ressources génomiques végétales, une structure unique en France et en Europe dans laquelle elle mène ses recherches. Elle est également reconnue pour sa contribution au décryptage de la complexité des génomes des plantes.
> En savoir plus sur ses travaux

Elsa Berthet est attachée scientifique contractuelle à l’unité mixte de recherche Sciences pour l’action et le développement : activités, produits, territoires (UMR Sadapt, Inra – AgroParisTech) du centre Inra Versailles-Grignon. Titulaire d’un doctorat en Sciences de gestion (Mines ParisTech - Inra 2013), elle est actuellement en post-doctorat à l'Université McGill (Canada). Cette médaille distingue ses recherches sur la conception des agro-écosystèmes, associant les performances économiques, sociales et environnementales de l’agriculture.
> En savoir plus sur ses travaux

Une médaille revient à Eric Beuvier, ingénieur de recherche, directeur de l’unité de recherche Technologie et analyses laitières de Poligny (centre Inra de Dijon - Bourgogne Franche-Comté) et co-animateur de l’unité mixte technologique TechnoFrom de Poligny (Inra - Actalia – ISBA Franche-Comté). Il a permis des avancées majeures dans la compréhension des mécanismes de formation de la qualité des fromages traditionnels, en particulier des fromages au lait cru, en prenant en compte plusieurs facettes de la qualité (sensorielle, sanitaire, santé).

Lydie Dufour est assistante ingénieure au sein de l’unité mixte de recherche Fonctionnement et conduite des systèmes de culture tropicaux et méditerranéens (UMR System, Inra – Cirad – Montpellier Supagro) à l’Inra Montpellier. Elle est primée pour son implication active dans un dispositif expérimental de longue durée en agroforesterie au service de la transition de l’agriculture française vers l’agroécologie.
> Lire son portrait

Médailles d’argent

La médaille d'argent distingue une excellente thèse, dont l'analyse a été faite par l'Académie.

Charlotte Grossiord, actuellement post-doctorante au Los Alamos National Laboratory (USA), a réalisé une thèse au sein de l’unité mixte de recherche Écologie et écophysiologie forestières (Inra – Université de Lorraine) du centre de Nancy. Ses travaux ont porté sur l'influence de la biodiversité sur le fonctionnement hydrique et carboné des forêts européennes. Ils ont notamment démontré que les forêts mélangées ne sont pas nécessairement plus résistantes à la sécheresse.
> En savoir plus sur ses travaux

Camille Mansanet a réalisé sa thèse au sein de l’unité mixte de recherche Physiologie de la reproduction et des comportements (Inra – CNRS - Université François Rabelais de Tours - Institut français du cheval et de l'équitation) du centre Inra Val de Loire (site de Tours). Cette médaille récompense ses résultats fondamentaux et appliqués de premier plan sur les contrôles génétiques et physiologiques de la fonction ovarienne chez les brebis de race Lacaune.

Eva Rabot est récompensée pour sa thèse menée au sein de l’unité de recherche de Sciences du Sol à Orléans, centre Inra Val-de-Loire. Ses travaux ont porté sur le contrôle de la production et de l’émission de protoxyde d’azote, un puissant gaz à effet de serre, par le fonctionnement hydrique des sols. Cette étude a permis une meilleure compréhension du rôle de la dynamique hydrique dans la variabilité des émissions de protoxyde d’azote couramment observées sur le terrain et au laboratoire.

Bourses de recherche Jean et Marie-Louise Dufrenoy

Sept jeunes chercheurs ont par ailleurs reçu une bourse de recherche Dufrenoy leur permettant de poursuivre ou de promouvoir leurs travaux de thèse. Ces bourses annuelles sont attribuées à de jeunes chercheurs préparant un doctorat ou à des techniciens inscrits dans des formations avancées de promotion de leurs recherches et poursuivant des travaux originaux. Les disciplines concernées sont prioritairement : la chimie biologique, la microbiologie, la phytopharmacie, la génétique, la phytotechnie, la zootechnie, la sylviculture, les sciences de la nutrition, la statistique et l’informatique, appliquées à tous les domaines agronomiques, y compris l’économie. Depuis 2014, le financement de ces bourses est assuré paritairement par le Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat.

Antoine Alliaume, doctorant au sein de l’unité mixte de recherche Santé de la vigne et qualité du vin (Inra – Université de Strasbourg) du centre Inra de Colmar, a reçu une bourse de 2 500 euros pour effectuer un séjour de trois mois de février à mai 2015 dans l’équipe du Professeur Rodrigo Almeida à l’Université de Berkeley-Californie (USA). Ce séjour lui a permis de travailler sur les ampélovirus, responsables des virus de l’enroulement viral sur la vigne, et plus précisément sur les techniques de purification, d'acquisition sur membrane par leur insecte vecteur (la cochenille), ceci afin de localiser les zones de rétention des particules virales sur la vigne.

Dans la cadre de son doctorat réalisé au sein du Laboratoire de physiologie et génomique des poissons du centre Inra de Rennes, Sylvain Bertho a reçu une bourse de 2 500 euros pour présenter ses travaux au symposium international sur la détermination sexuelle des vertébrés, 7th International Symposium on Vertebrate Sex Determination, à Kona (Hawaï, USA), du 13 au 17 avril 2015.

Doctorantes au sein de l’unité mixte de recherche Écophysiologie végétale, agronomie, nutritions (Inra – Université de Caen) du centre Inra de Rennes, Thaïs Génard et Anne Maillard ont reçu une bourse de 2 000 euros chacune pour participer à l’une des principales manifestations internationales sur le colza, 14th International Rapeseed Congress, à Saskatoon (Canada) en juillet 2015. Elles y ont présenté leurs résultats de recherche et rencontrer les meilleurs scientifiques dans ce domaine afin d’échanger des informations scientifiques et agronomiques.

Une bourse de 2 000 euros a été attribuée à Antoine Porquier, doctorant au sein de l’unité mixte de recherche Biologie, gestion des risques en agriculture (Inra - AgroParisTech) du centre Inra Versailles-Grignon. Ses travaux de thèse portent sur la régulation du métabolisme secondaire chez l’agent de la pourriture grise Botrytis cinerea. Il a pu participer à une conférence sur la génétique fongique, 28th Fungal Genetics Conference à Asilomar (Californie, USA) du 17 au 22 mars 2015 et y présenter une affiche exposant les résultats acquis.

Julia Zinsmeister est doctorante au sein de l’unité mixte de recherche Institut de recherche en horticulture et semences (Inra – Agrocampus Ouest – Université d’Angers) du centre Inra Angers-Nantes. Elle a reçu une bourse de 1 000 euros lui permettant de faire une présentation orale au congrès internationale des sciences des semences International Seed Society for Seed science, seed longevity tenu à Wernigerode (Allemagne) en juillet 2015, et de visiter une banque de ressources génétiques à l’Institute of Plant Genetics and Crop Plants à Gatersleben.

Doctorante encadrée par l’unité mixte de recherche Biologie du fruit et pathologie (Inra – Université de Bordeaux) du centre Inra Bordeaux-Aquitaine, Tracey Tenreira a reçu une bourse de 800 euros pour présenter un poster sur ses travaux au congrès de biologie végétale de Scandinavie (Plant Biology Scandinavia 2015) tenu à Stockholm du 9 au 13 août 2015.