• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

L’Académie d’agriculture de France récompense treize chercheurs de l’Inra en 2013

Au cours de la séance solennelle du 25 septembre 2013, l’Académie d’agriculture de France a remis ses prix et médailles. Parmi les lauréats, treize chercheurs de l’Inra ont cette année été distingués pour la qualité de leur parcours. Six jeunes chercheurs ont par ailleurs reçu une bourse de recherche Dufrenoy leur permettant de poursuivre ou de promouvoir leurs travaux de thèse.

Remise des prix et médailles de l'Académie d'agricuture de France le 25 septembre 2013 aux chercheurs Inra.. © Inra, Bertrand NICOLAS
Par Julie Cheriguene
Mis à jour le 09/10/2013
Mots-clés :

Prix Jean-Dufrenoy

Ce prix annuel, comportant l’attribution d’une somme de 5 000 euros, est attribué à un chercheur français âgé de préférence de moins de quarante ans, dont les recherches ont été inspirées par l’œuvre de Jean Dufrenoy. Ces travaux, caractérisés par leur originalité et dont les résultats ont fait l’objet d’une critique statistique, doivent donner lieu à des applications pratiques au bénéfice de l’agriculture.

Le prix 2013 est attribué à Olivier Le Gall, aujourd’hui directeur général délégué aux affaires scientifiques de l’Inra. Précédemment chef du département Santé des plantes et environnement de l’Institut, il est récompensé pour ses recherches sur les mécanismes des relations entre virus et plantes. Ce prix vise également à saluer sa vision d’une protection intégrée des cultures faisant appel à la pluridisciplinarité et aux technologies innovantes.

Prix de la Fondation Limagrain

Ce prix annuel récompense des recherches réalisées en amélioration des plantes. Le lauréat, qui reçoit une somme de 1 525 euros, doit mentionner dans ses travaux la marque de cette distinction décernée conjointement par l’Académie d’agriculture de France et la Fondation d’entreprise Limagrain.

Le prix 2013 est décerné à Philippe Guerche, directeur de recherche à l’Institut Jean-Pierre Bourgin (Inra-AgroParisTech) du centre Inra de Versailles-Grignon. Il récompense son engagement pour aborder des thématiques de recherche inexplorées et son expertise en matière de biotechnologies végétales au service de l’amélioration des plantes.

Médaille d’or

La médaille d’or reconnaît l’originalité et la qualité de l’ensemble d’une œuvre couronnant une carrière.

Yves Nys, agronome, physiologiste et nutritionniste,  est directeur de recherche à l’unité Recherches avicoles de l’Inra de Tours. Il s’est spécialisé dans l'étude de la formation et de la qualité de l’œuf, l’identification de ses constituants impliqués notamment dans les mécanismes de défenses naturelles, la coquille et les protéines antimicrobiennes. Cette distinction récompense plus particulièrement ses travaux, mondialement reconnus, sur l’implication de la matrice organique dans  la formation de la coquille d’œuf et de ses propriétés structurales et mécaniques, et sur le contrôle de la qualité de l’œuf par voie nutritionnelle, génétique ou d’élevage.
> En savoir plus sur ses travaux

Le chercheur Michel Pitrat est l'animateur du groupe Ressources génétiques chez les espèces maraîchères de l’unité Génétique et amélioration des fruits et légumes de l’Inra d’Avignon. Cette médaille d’or récompense ses travaux sur la résistance aux maladies et ravageurs du melon, son expertise internationale sur la génétique de cette espèce et sa contribution à la filière des cultures maraîchères.

Médaille de vermeil

La médaille de vermeil récompense des collaborateurs techniques proches de la retraite qui ont rendu, au cours de leur carrière, d’éminents services à des équipes de recherche, ou des responsables de travaux récents et encore peu connus, mais dont il apparaît déjà clairement qu’ils auront des conséquences importantes. Cette médaille peut également distinguer des auteurs d’ouvrages dont l’analyse a été faite par l’Académie et dont la qualité et l’originalité sont particulièrement remarquables.

Hubert Chiron, ingénieur à l’unité Biopolymères, interactions, assemblages de l’Inra d’Angers-Nantes, a conçu dès 1977 le fournil expérimental permettant d’assurer les tests de contrôle de la valeur boulangère des blés, en relation étroite avec le département Génétique et amélioration des plantes (1) de l’Inra. Ses thématiques de recherche actuelles concernent la production de pains enrichis en fibres et appauvris en sel mais aussi un travail d'assemblages de connaissances en panification. Il est également récompensé pour sa participation aux principaux programmes de recherche en France dans le domaine de la panification, son implication dans le projet européen Dream consacré à l’élaboration de modèles d’aliments, et ses nombreuses missions d'interface avec la filière blé-farine-pain.

Georges Choubert, aujourd’hui retraité, a été un acteur majeur des recherches menées par l'unité Nutrition, métabolisme, aquaculture à Saint-Pée-sur-Nivelle (centre Inra de Bordeaux). Il est plus particulièrement récompensé pour la mise au point, le développement et la valorisation mondiale d’un appareil de collecte en continu des rejets solides des poissons, en relation avec un industriel.

Christian Dupraz est ingénieur de recherche à l’unité mixte de recherche Fonctionnement et conduite des systèmes de culture tropicaux et méditerranéens (Cirad-Inra-Montpellier SupAgro) de l’Inra de Montpellier. Il est récompensé pour son rôle déterminant dans l’initiation et le développement des travaux scientifiques et techniques sur les systèmes de culture agroforestiers (mélanges arbres et cultures), et leurs applications en agriculture. Il préside actuellement la Fédération européenne d'agroforesterie (Euraf), dont l'action a permis de faire évoluer la Politique agricole commune en faveur de la reconnaissance de l'intérêt des systèmes agroforestiers à l'échelle européenne.
> En savoir plus sur ses travaux

Ingénieur de recherche au Laboratoire d'études des ressources forêt-bois (Inra-AgroParisTech) à l’Inra de Nancy, Jean-Claude Pierrat est distingué pour les éminents services rendus aux équipes de recherche (2) dans les domaines statistiques et informatiques. Il a assuré avec créativité et efficacité un appui méthodologique pertinent au traitement statistique des données et a contribué à produire des résultats originaux dans les domaines aussi variés que la microbiologie, la pathologie, l’écologie végétale ou l’inventaire forestier. Il a également contribué à introduire en écologie forestière l’utilisation de méthodes statistiques récentes qui s’appuient sur le calcul intensif et le ré-échantillonnage de bases de données.

Médaille d’argent

La médaille d'argent distingue une excellente thèse, dont l'analyse a été faite par l'Académie.

Frédérique Angevin est ingénieure de recherche à l’unité Impacts écologiques des innovations en production végétale de l’Inra de Versailles-Grignon. Au-delà de sa thèse, cette médaille récompense ses compétences en agronomie, qui lui ont permis d’étudier le sujet complexe de la coexistence entre cultures OGM et conventionnelles.

Jean-Baptiste Lamy, ingénieur à l’unité mixte de recherche Biodiversité, gènes et communautés (Inra-Université Bordeaux 1) à l’Inra de Bordeaux, est distingué pour sa contribution remarquable à l’analyse de la variabilité génétique de la résistance à la cavitation  du Pin maritime. Son travail ouvre de nouvelles pistes pour l’amélioration de la résistance à la sécheresse des arbres.

Hélène Marrou a soutenu une thèse, financée par l'entreprise Sun'R (producteur d'énergie) dans le cadre d'une convention Cifre, à l’unité mixte de recherche Fonctionnement et conduite des systèmes de culture tropicaux et méditerranéens (Cirad-Inra-Montpellier SupAgro) de l’Inra de Montpellier. Cette médaille récompense ce travail réalisé sur un sujet particulièrement innovant  concernant les systèmes de culture dits « agrivoltaïques » (cultures sous panneaux solaires).

Prix de la Fondation Xavier-Bernard

Ces prix sont attribués en commun par la Fondation Xavier-Bernard et le Bureau de l’Académie d’agriculture de France. Le prix scientifique récompense les auteurs des meilleurs travaux de recherche pouvant contribuer au développement durable de l’agriculture en répondant aux attentes de la société dans le domaine de l’alimentation, de l’économie et de l’environnement et comporte l’attribution d’une somme de 3 050 euros.

Le prix décerné à Pierre-Eric Lauri, ingénieur de recherche à l’unité mixte de recherche Amélioration génétique et adaptation des plantes méditerranéennes et tropicales (Inra-Cirad-Montpellier SupAgro) du centre Inra de Montpellier, récompense son approche architecturale et fonctionnelle de l’arbre fruitier. Cette approche a renouvelé la conduite de l’arbre en verger pour une production régulière et de qualité, et contribué à une arboriculture à haute valeur environnementale.

Philippe Mérot, directeur de recherche à l’unité mixte de recherche Sol agro et hydrosystème spatialisation (Inra-Agrocampus Ouest), est primé pour ses recherches sur le rôle des éléments du paysage que sont les zones humides ripariennes   et les haies du bocage, sur le fonctionnement hydrologique et hydrochimique des bassins versant agricoles, et sur la régulation des pollutions diffuses agricoles. Ce prix distingue plus particulièrement les applications qui ressortent de ses travaux en matière de méthodologie de délimitation des zones humides, d’aménagement des bassins versants et de gestion de ces éléments interstitiels du paysage.

Bourses de recherche Jean et Marie-Louise Dufrenoy

Ces bourses annuelles sont attribuées à de jeunes chercheurs préparant un doctorat ou à des techniciens inscrits dans des formations avancées de promotion de leurs recherches et poursuivant des travaux originaux. Les disciplines concernées sont prioritairement : la chimie biologique, la microbiologie, la phytopharmacie, la génétique, la phytotechnie, la zootechnie, la sylviculture, les sciences de la nutrition, la statistique et l’informatique, appliquées à tous les domaines agronomiques, y compris l’économie. Six doctorants au sein des laboratoires Inra ont cette année été distingués.

Une bourse de 2 000 euros a été attribuée à Johanna Bellaïche, doctorante au  Laboratoire de physiologie et génomique des poissons de l’Inra de Rennes, pour présenter oralement ses résultats au cours du Congrès international sur la biologie de la cellule souche germinale (International Congress on Germinal Stem Cell Biology), tenu à Hong Kong en juillet 2013. Ses travaux de thèse portent sur l'identification et la caractérisation des cellules souches spermatogoniales chez la truite arc en ciel.

Cécile Dantec, doctorante à l’unité mixte de recherche Biodiversité, gènes et communautés (Inra-Université Bordeaux 1) à l’Inra de Bordeaux, a reçu une bourse de 1 600 euros pour réaliser un stage dans le laboratoire du Dr. Colin Kelleher aux Jardins botaniques nationaux d’Irlande (National Botanic Gardens of Ireland) à Dublin. Cette collaboration a permis un approfondissement de ses travaux de recherche sur la physiologie des bourgeons pendant le débourrement chez les espèces forestières.

Une bourse de 1 200 euros a été octroyée à Elsa Desnoues, doctorante à l’unité Génétique et amélioration des fruits et légumes de l’Inra d’Avignon, pour lui permettre de séjourner un mois dans l’équipe du Dr. L. Sweetlove à l’université d’Oxford en vue d’étudier l’activité d’un transporteur tonoplastique  de fructose dans le fruit de deux génotypes du pêcher contrastés pour leur teneur en fructose.

Une bourse de 2 000 euros a été attribuée à Yasmine Ligerot, doctorante à l’Institut Jean-Pierre Bourgin (Inra-AgroParisTech) du centre Inra de Versailles-Grignon, pour participer à la XXIe conférence internationale sur les substances intervenant dans la croissance des plantes (21st International Conference on Plant Growth Substances), tenue à Shanghaï en juin 2013. Elle y a présenté ses travaux de thèse sur l'étude du rôle des strigolactones dans la ramification chez le pois.

Julie Peyrat, doctorante à l’unité mixte de recherche sur les Herbivores (Inra-Vetagro Sup) de l’Inra de Clermont-Ferrand-Theix, en collabaration avec Arvalis-Institut du Végétal, a reçu une bourse 1 200 euros pour participer au IVe Symposium international sur le métabolisme énergétique et azoté en nutrition animale (International Symposium on energy and Protein Metabolism and Nutrition – ISEP), à Sacramento (États-Unis), tenu en septembre 2013.

Une bourse de 2 000 euros a été octroyée à Eric Soubeyrand, doctorant au sein de l’unité mixte de recherche Écophysiologie et génomique fonctionnelle de la vigne (Inra-Bordeaux Sciences Agro- Universités de Bordeaux 1 et Bordeaux Segalen), qui fait partie intégrante de l’Institut des sciences de la vigne et du vin de Bordeaux. Ses travaux portent sur la régulation de la biosynthèse des anthocyanes par la disponibilité en azote. Cette bourse lui a permis de participer au congrès international de la Société américaine des biologistes végétaux (American Society of Plants Biologists), tenu à Providence (USA) en juillet 2013, où il a pu présenter et confronter ses résultats à la communauté scientifique réunie.

(1) Le département Génétique et amélioration des plantes a fusionné avec le département Biologie végétale le 1er janvier 2013. Ils forment aujourd'hui le département Biologie et amélioration des plantes.

(2) Plus particulièrement aux équipes du Laboratoire d'études des ressources forêt-bois - Leforb (Inra-AgroParisTech) et de l’unité mixte de recherche Interactions Arbres-Microorganismes (Inra-Université Henri Poincaré-Nancy I), de l’Inra de Nancy.