• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Le prix 2008 de la recherche en nutrition de l’Institut français pour la nutrition remis à Daniel Tomé

Daniel Tomé, professeur à AgroParisTech et directeur de l’unité mixte de recherche Physiologie de la nutrition et du comportement alimentaire Inra-AgroParisTech, consacre ses recherches aux fonctions des protéines et acides aminés et aux besoins en ces nutriments chez l’homme. Ses travaux ont été distingués par le prix de la recherche en nutrition 2008 décerné par l’Institut français pour la nutrition.

Daniel Tome. © Inra
Mis à jour le 16/05/2013
Publié le 23/01/2009

La détermination des apports en protéines indispensables

Les protéines sont une composante indispensable de l’alimentation, leur rôle nutritionnel consiste à fournir des acides aminés, de l’azote et de l’énergie. Pour déterminer le besoin en protéines et en acides aminés, il faut pouvoir mesurer les apports permettant d’assurer des fonctions nutritionnelles et métaboliques, comme maintenir la masse protéique corporelle, entretenir les différents tissus et organes, assurer l’homéostasie (autorégulation) protéique et énergétique. Le bilan azoté est un critère d’évaluation du besoin et de l’apport en protéines et acides aminés pour assurer ces fonctions. Ce bilan, à l’origine de recommandations nutritionnelles, permet d’établir un apport principalement de sécurité pour assurer le maintien de la masse protéique corporelle.

Qualité des apports en protéines

Des travaux plus récents visent à déterminer des critères supplémentaires afin de définir une valeur optimale d’un point de vue quantitatif (quantité de protéine ingérée par jour) mais aussi qualitatif (composition en acides aminés de cet apport protéique).

Dans cet objectif, les résultats des travaux de recherche du laboratoire de Daniel Tomé ont contribué à mieux appréhender :

  • le métabolisme des protéines et des acides aminés, et plus précisément les dynamiques des flux métaboliques des protéines et acides aminés ingérés, de l’intestin vers les tissus périphériques, selon la nature de l’apport, les conditions nutritionnelles ou l’état physiologique ;
  • les conséquences métaboliques d’une augmentation de l’apport en protéines au-delà de l’apport équilibrant le bilan azoté. Les travaux de recherche ont établi que les acides aminés sont alors utilisés progressivement dans des voies non protéinogènes ;
  • le rôle des protéines dans les mécanismes métaboliques et neurophysiologiques impliqués dans l’induction de la satiété ;
  • les activités spécifiques de protéines et peptides "bioactifs", par exemple le rôle immunomodulateur et anti-inflammatoire des protéines issues du sérum du lait ou l’interférence des peptides dans l’incidence du diabète.

Le laboratoire de Daniel Tomé fait aujourd’hui figure de référence dans le domaine de l’étude des conséquences des régimes riches en protéines, caractéristiques des populations occidentales, sur la synthèse protéique et la rétention azotée ou le métabolisme énergétique et le contrôle de la glycémie par exemple. Ces travaux sont aussi importants pour mieux comprendre les conséquences et les limites des régimes amaigrissants riches en protéines.

Une expertise fortement mobilisée

Daniel Tomé a été appelé en tant qu’expert pour formuler des recommandations nutritionnelles se fondant sur une base internationale de travaux reconnus dans ce domaine. Il a par exemple contribué à la définition de recommandations dans les rapports d’experts de l’OMS/FAO/ONU en 2007 et du groupe de travail sur les protéines de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), ou auprès de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Il exerce également une activité d’expertise auprès des industriels du secteur de l’alimentation. Il est notamment membre du conseil scientifique du Centre interprofessionnel des viandes (CIV), du groupe d’experts Sécurité alimentaire de l’Office international de la vigne et du vin (OIV) et du Nutrition Research Scientific Advisory Committee du National Dairy Council (filière laitière américaine).

Il mène par ailleurs une activité de formation et d’encadrement de jeunes scientifiques, avec par exemple le développement des formations en nutrition et santé à l’Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement (AgroParisTech).

Daniel Tomé est l’auteur de plus de 200 publications scientifiques.