• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

L’Inra triplement inscrit au palmarès du Prix La Recherche 2016

Les lauréats de la 13e édition du Prix de la revue La Recherche ont été dévoilés mercredi 30 novembre au Muséum national d'histoire naturelle. Abdelhafid Bendahmane de l’Inra Versailles-Grignon dans la catégorie Biologie, et Francis Martin de l’Inra Nancy-Lorraine dans la catégorie Environnement, ont été récompensés pour leur participation à des publications d’exception. L’application de science participative Plantnet, à laquelle collabore l’Inra, a par ailleurs reçu le coup de cœur du jury.

L’Inra triplement inscrit au palmarès du Prix La Recherche 2016. © Inra
Par Julie Cheriguene
Mis à jour le 08/12/2016
Publié le 02/12/2016

Chaque année, le prix La Recherche met en lumière des résultats de recherche au carrefour des disciplines scientifiques et technologiques. Trois publications impliquant des équipes Inra ont été distinguées par un Prix La recherche 2016.

La sexualité des cucurbitacées dévoilée

Abdelhafid Bendahmane. © Inra, Inra
© Inra, Inra
Des résultats de recherche sur le déterminisme du sexe du melon publiés dans la revue Science en novembre 2015 par Abdelhafid Bendahmane et son équipe sont récompensés dans la catégorie Biologie. Chercheur en génomique végétale à l’Institut des sciences des plantes de Paris Saclay de l’Inra Versailles-Grignon, Abdelhafid Bendahmane est reconnu pour ses travaux sur l’amélioration du contrôle du sexe des espèces cultivées permettant un meilleur rendement des plantes.
Le résultat publié en 2015 montre que, chez les cucurbitacées, un gène qui permet l’expression de fleurs mâles dans les tiges principales, peut être inhibé par un autre gène dans les ramifications et y entraine le développement de fleurs femelles. Ces résultats laissent entrevoir des applications agronomiques considérables. Par exemple, la production plus importante de fleurs femelles (qui donnent naissance aux fruits) permettrait d’augmenter les rendements, ou encore le contrôle du développement des fleurs chez d’autres espèces.
Référence : Adnane Boualem et al., A cucurbit androecy gene reveals how unisexual flowers develop and dioecy emerges, Science, 6 novembre 2015. DOI : 10.1126/science.aac8370

Pour aller plus loin :
> Quand le rendement sourit aux audacieux, lire le portrait d’Abdelhafid Bendahmane
> La sexualité des cucurbitacées dévoilée, lire le communiqué de presse

Symbiose champignons - arbres : un partenariat réussi

Francis Martin. © inra, C. Slagmulder
© inra, C. Slagmulder
L'équipe de Francis Martin, directeur de recherche au sein du Labex Arbre (1) à l’Inra Nancy-Lorraine, est récompensée dans la catégorie Environnement pour ses résultats sur la génomique des symbioses mycorhiziennes publiés dans la revue Nature Genetics. Pionnier dans sa discipline et leader scientifique reconnu, Francis Martin explore depuis 1981 les mécanismes symbiotiques entre les champignons et les arbres.
Cette publication décrit les modèles moléculaires de l’évolution des champignons mycorrhiziens mutualistes. La plupart des plantes sont intiment associés avec des champignons qui leur fournissent des nutriments en échange de sucres produits et libérés par leurs hôtes. L’évolution de ce partenariat a ici été élucidée à travers l’étude du génome de différents champignons mycorrhiziens et de certaines orchidées, qui ont été comparés au génome de plusieurs champignons saprophytes (non mycorrhiziens) qui grandissent sur de la matière organique morte. L’association plantes-champignons structure la plupart des écosystèmes terrestres. Ces travaux fondamentaux ont ainsi permis d’expliquer les mécanismes partagés, avec leurs spécificités individuelles, dans l’évolution répétée de ce partenariat entre champignons et plantes.
Référence : Annegret Kohler et al., Convergent losses of decay mechanisms and rapid turnover of symbiosis genes in mycorrhizal mutualists, Nature Genetics, 9 mai 2015. DOI : 10.1038/ng.3223

Pour aller plus loin :
> Des racines et des gènes :

La science participative à l’honneur

PlantNet, première  FLORE   mobile  numérique participative. Application disponible sur AppStore et PlayStore pour identifier et répertorier des plantes dans la nature à partir d'un  SMARTPHONE . © Mathias Chouet
© Mathias Chouet
La mention « Coup de coeur » a été décernée aux résultats publiés dans la revue Multimedia Systems relatifs à l’application PlantNet, système collaboratif d’aide à l’identification des plantes sauvages par l’image, développée dans le cadre du projet de recherche Floris’tic (Inria, Cirad, Inra, IRD et le réseau social Tela Botanica). Cette application, disponible sur iOS et Android permet de partager des images de plantes, de rechercher des plantes à partir de photos et de les identifier.
Depuis sa sortie en mars 2013, l’application a été téléchargée par environ un million d’utilisateurs dans plus de 170 pays. La base de données contient des centaines de milliers d’images couvrant plus de 5 000 espèces végétales françaises, soit plus des 4/5 de l’ensemble de la flore française. D’une grande utilité, cette application a conduit un grand nombre de passionnés de botanique à contribuer à l’étude de la nature et un grand nombre d’élèves à découvrir la botanique. D’importants résultats scientifiques ont par ailleurs été obtenus autour d’algorithmes de recherche d’information par le contenu qui sont utilisés.
Référence : Alexis Joly et al., A look inside the Pl@ntNet experience, Multimedia Systems, 11 avril 2015. DOI : 10.1007/s00530-015-0462-9

Pour aller plus loin :
> PlantNet reçoit le prix La Recherche 2016 mention « Coup de cœur », lire le communiqué de presse
> PlantNet, première flore mobile numérique participative, lire l’article

(1) Recherches avancées sur la biologie de l’arbre et les écosystèmes forestiers

Zoom sur le Prix La Recherche

Crée par le magazine La Recherche, le Prix La Recherche honore chaque année des équipes de recherche aux travaux particulièrement performants, qu’il s’agisse de recherche appliquée ou fondamentale. Le Prix La Recherche récompense onze équipes dans les domaines suivants : Archéologie, Astrophysique, Biologie, Chimie, Environnement, Mathématiques, Santé, Neurosciences, Physique, Sciences de l'Information, Technologies ainsi qu'un Prix spécial du jury.

> En savoir plus