Remios INRA 2016. © Inra, Christophe Maître

Lauriers 2016

Super administratrice

À l’Inra de Montpellier, Marie-Ange Mennella cultive un pouvoir naturel : avec elle, l’appui relève de la mission possible ! Revêtue de ses compétences techniques aiguisées, elle assure la gestion budgétaire et logistique du centre. Armée de son sens du service, elle vole au secours des collectifs en détresse et forme les gestionnaires de son vaste réseau. Marie-Ange est là, et trouve toujours une solution.

Par Julie Cheriguene
Mis à jour le 13/12/2016
Publié le 13/12/2016

Marie-Ange Mennella est surprenante. Quand son téléphone portable sonne, c’est au son d’Eminem qu’elle répond à toutes les sollicitations, sans exception, toujours réactive. Chaleureuse, elle arrive aux aurores au volant de sa Smart rose, ouvre sa porte pour le rituel convivial du thé au déjeuner, et se rend disponible avec un souci des autres hors du commun. Entrée à l’Inra « par hasard », elle a découvert dans son travail d’appui le véritable sens du service public. « J’aime être utile, je me sens à ma place. »

Être en clôture de budget, j'adore ça !

Gestion de haute volée

C’est en 1991 que Marie-Ange Mennella rejoint l’Inra de Montpellier. « Après plusieurs années consacrées à ma famille, j’ai postulé pour un emploi de secrétaire. Au début je n’étais là que pour trois mois. » À la station de zooécologie, elle fait le grand saut : « J’avais tout à apprendre. Ça a été terrible au début mais j’avais à cœur de tenir bon ! » Les services généraux (1) du centre font appel à ses services en 1993 avec le développement d’un nouveau logiciel de gestion. À sa grande surprise, la littéraire qui sommeille en elle se découvre une passion pour les chiffres. « Rien ne me rend plus heureuse qu’être en clôture de budget, j’adore ça ! » Son super talent est reconnu de tous : « sa capacité à rendre simples des objets administratifs compliqués ! », certifie Laurent Bruckler, président du centre. « Avec 4 millions de budget annuel, la gestion des SDAR est rendue complexe notamment en raison des charges de structures attribuées aux unités mixtes de recherche associant l’Inra et un autre organisme, explique Marie-Ange. C’est aussi le service qui génère le plus de factures sur le centre. »
Avec la mise en place en 2005 de « S2I », système d’information globale de l’Inra, elle se lance dans la formation des gestionnaires. « Marie-Ange est une amoureuse de la technique, elle connaît les outils sur le bout des doigts » affirme Dominique Ottomani, directeur du service d'appui (DSA). Une expertise métier indispensable en 2009 lors du chantier de professionnalisation de la gestion : elle devient formatrice des formateurs en interne. « J’aime transmettre et voir quand les gens réussissent. » Une vocation d’institutrice cachée, songe-t-elle, voire un petit don… qui ne fait aucun doute pour Laurent Bruckler. « Pour aider les gens, il faut les aimer. Et Marie-Ange le fait comme personne. »

Le goût des autres

Marie-(l’)Ange gardien

Mireille Barbaste, DSA adjointe depuis un an, s’en fait l’écho et confie : « Marie-Ange distille de l’amour ! » Le cœur de sa personnalité fera battre son désir de proposer la création d’une fonction unique à l’Inra. « Tout est parti d’un constat que nous avons fait avec le DSA, raconte Marie-Ange. Il y a toujours sur le centre une ou plusieurs structures en difficulté, qui doit faire face à un surcroît d’activités ou à l’absence de gestionnaire. L’idée est de permettre aux collectifs de fonctionner de façon fluide, en apportant une aide au pilotage budgétaire, et une expertise en formation aux gestionnaires. » Marie-Ange déploie ses ailes en 2013 et réussit le concours interne d’assistante ingénieure pour devenir l’administratrice à l’appui de la gestion financière des unités de recherche. Une évolution dans la continuité de son action. « On me sollicitait déjà naturellement car je suis bien identifiée dans un réseau de gestionnaires qui, lui, évolue beaucoup. », précise-t-elle. Un peu magicienne, ses recettes allient toujours prise en compte du cas particulier et rigueur administrative. Pour elle, les difficultés se surmontent grâce à ses collègues et une équipe de direction très impliqués. « On regarde tous dans le même sens ! » s’anime-t-elle. Avec sa nouvelle fonction, elle ajoute une corde à son arc en encadrant une équipe de quatre personnes. « Il faut être attentif, à l’écoute, communiquer, c’est important que tout le monde se sente bien dans son poste. »

Honorée par son laurier, elle reconnaît être plus à l’aise lorsqu’il s’agit de s’occuper des autres. « Je préfère donner que recevoir ! » La véritable récompense pour Marie-Ange, alors auréolée de son sentiment du travail accompli.

Marie-Ange Mennella, Laurier d'appui à la recherche 2016, entourée de son équipe des Services déconcentrés d’appui à la recherche (SDAR) du centre Inra de Montpellier. © Inra, MAITRE  Christophe
Marie-Ange Mennella, Laurier d'appui à la recherche 2016, entourée de son équipe des Services déconcentrés d’appui à la recherche (SDAR) du centre Inra de Montpellier © Inra, MAITRE Christophe

(1) Les services généraux sont renommés Services déconcentrés d’appui à la recherche (SDAR) en 2002. Ils sont placés sous la responsabilité du Directeur du service d'appui (DSA), chargé de mettre en œuvre les procédures de gestion communes à l'ensemble de l'établissement.

Et après ?

« Ça fait 25 ans que je suis à l’Inra, et mon poste n’a cessé d’évoluer grâce à mes responsables qui ont su mettre en valeur mes compétences. » Toujours plus sollicitée, Marie-Ange souhaite étoffer son équipe et par-dessus tout transmettre. « Je voudrais me consacrer davantage à la formation de mes collègues gestionnaires pour aborder la nouvelle gestion comptable et budgétaire publique. » Pour cultiver son haut niveau de connaissance des outils de gestion et tisser ses liens avec l’appui au collectif, les idées de Marie-Ange fleurissent toujours…

Mini-CV

  • 59 ans, mariée, un fils
  • Formation : diplôme d'études universitaires générales (Deug) en droit
  • 1991 : recrutée en main d’œuvre occasionnelle à l’Inra, gestionnaire de l’unité de Zooécologie animale, centre Inra de Montpellier
  • 1994 : titularisation au poste de gestionnaire des services généraux, centre Inra de Montpellier
  • 2002 : responsable de la gestion du budget de l’unité SDAR (services déconcentrés d’appui à la recherche), centre Inra de Montpellier
  • 2011 : responsable du pôle logistique, centre Inra de Montpellier
  • Depuis 2012 : responsable du secteur Affaires générales, budget et appui aux unités
  • Centres d’intérêt : sa famille ; voyager, en particulier à New-York, ville qui la passionne

Prix et distinctions

  • Laurier d'appui à la recherche de l'Inra 2016